VENDARGUES : Avenir 27 juillet

Haut la Main !

Cette 12e journée de la Main d’Or finit en Carmen général, mérité au vu de sa qualité. Les spectateurs se retirent comblés, les manadiers et les raseteurs (et tourneurs) satisfaits et le club taurin récompensé de ses efforts pour mettre la piste en état après la pluie. C’est du gagnant gagnant. Deux hommes méritent la citation, Katif et Rassir, dans un mano a mano amical, mènent un train d’enfer face à un lot de taureaux bien choisis. Et si Pagnolet signe une partition cocardière impeccable, Valjean la joue bombardier spectaculaire et ce diable de Laricio explose tout au final.

Lozérien (Ricard, N.045).- Tamponne du poitrail, honore toute invite surtout gauchère. Le long des planches, distribue régulièrement face au travail propre et constant des hommes. Rentre une ficelle, 6 Carmen et retour.

Grenadier (Paulin, N.301).- Vif et rapide quand il le décide, rigoureusement placé, attentif, il n’offre pas ses attributs, il faut le provoquer. Alors il pousse fort, jette la corne à la planche, arrive en trombe après Rassir, Katif. Compliqué rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.

Mersan (Lagarde, N.319).- Sans jamais s’arrêter ni refuser, il s’investit dans les enchaînements, vite retourné, lâche quelquefois. Rassir branche le turbo, Mersan accélère jusqu’à s’envoyer aux planches. Pas facile, lâche le 2e gland sur la trompette.3 Carmen et retour.

Pagnolet (Boch, N.319).- Bien campé sur ses positions, il toise les hommes qui ont du mal à rentrer dans son jeu. Voit tout, déjoue les départs. Cocarde à la 6e. Prend un raset, voire deux et se dégage. Après Katif, jusqu’à la limite, bascule après Bernard. Il domine outrageusement, sans faire de faute et à part quelques sauts de jeunesse, se pose en sacré client. Rentre les ficelles. 3 Carmen et retour.

Braco (Les Baumelles, N.224).- Entame brouillonne de part et d’autre. Mais entrepris, se livre, enchaîne, appuie sur le champignon après Michelier. S’évade sans prévenir mais tient le rythme dans les séries. Beaucoup de sauts sur la fin et rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.

Valjean partenaire idéal pour un festival d’actions aux planches, ici avec Katif.

Valjean (Michel, N.078).- Volontaire, il offre son frontal et engage son gabarit puissant. Rassir et Katif s’investissent dans les règles, multipliant les cites et les longueurs pour un Valjean explosif. Une douzaine d’actions où le taureau s’engage fort, brise les planches. Le public encourage les hommes, le spectacle est total. La musique en boucle pour une prestation enthousiasmante.

Laricio (Cuillé, N.311, hp).- Fougueux et jusqu’au-boutiste, le Cuillé se joue des planches, chaque action termine en force, les bois cèdent au passage. Les hommes allument la mèche et Laricio dynamite tout sur son passage. Un final idéal. Musique !

MARTINE ALIAGA
Photo CHRISTIAN ITIER

Course du samedi 27 juillet. Entrée : presque plein. Org. : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Benhammou (se retire au 5e), Katif, Michelier. Gauchers : Bernard, Marquis, Rassir. Tourneurs : Jockin, Estève, Castel.

Trophée de l’Avenir : Benhammou, 9.

Trophée Honneur : Marquis, 2 ; Michelier, 2.