VENDARGUES : As, 21 juillet

Un bon menu épicé par Jappeloup

Menée par le travail de Katif et d’Aliaga, cette 11e journée de la Main d’Or ne
connaît pas de temps morts. Rejoints en 2e partie par Ameraoui, Charrade,
Rassir, les deux impriment du rythme. Et si le désordre s’installe parfois aux
rubans, le travail régulier sert les taureaux. Un bon ensemble noir dont Jappeloup
relève la sauce, après les bonnes prestations de Vincent, Coquet et Pino même
si, là, les blancs ont un peu calé. Testasse finissant bien.
Napaca (Blatière-Bessac, N.910).- Placé, vient ou pas, agresse à la planche, fuse
dangereusement. Envoie un pain vers Rassir, Aliaga rentre les reins, traverse
après Charrade. Coriace, rentre une ficelle en silence.
Brusc (Ricard, N.908).- Brouillon au départ, son manque de placement engendre
du mauvais travail. Mais quand il se pose, ses offensives sont puissantes, «
tabaze » après Aliaga (4), Katif. Ameraoui cueille la 1re ficelle. Rentre en silence
(?) après 5 Carmen.
Vincent (Aubanel-Baroncelli, N.5108).- Direct positionné, c’est le cocardier par
excellence. Concerné, sortant fort sur les rasets des 2 côtés, faisant le pas
parfois, finissant au ras.Ameraoui adroit s’octroie la 2e ficelle à la trompette. 6
Carmen et retour.
Coquet (Cuillé, N.706).- Raseté sur ses déplacements au début, une fois en
place, les poursuites sont franches, les sorties puissantes et un rien anticipées.
Coquet s’affirme et domine. Les blancs insistent, Ameraoui soigne ses rasets
mais Coquet rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Pino (Les Baumelles, N.942).- Jamais arrêté, il prend au passage. Mais surveille
tout, et envoie la corne en finition. Ces arrivées dangereuses calment les blancs,
tandis qu’il lui faudrait la pression pour briller. Rassir, Aliaga, Katif à la limite. Tape
droit et se blesse. 14e, rentre ses ficelles.3 Carmen et retour.
Jappeloup (La Galère, N.837).- D’entrée, impact sur Robert, précipitation aux
rubans. Après, c’est une autre histoire, placé, ses finitions sont conclues haut et
fort, la corne dangereuse. Récupère un peu entre deux impacts, s’envoie en force
après Robert, Rassir, Katif, la corne frôle Ameraoui au saut. La 2e ficelle part sur
la sonnerie. 8 Carmen et applaudissements.
Testasse (Hervas, N/059, hp).
Disponible, remuant et finisseur, il envoie de bons tampons après les hommes. En
toute franchise, sept ou huit éclats pour un final en musique.
MARTINE ALIAGA
Course du dimanche 21 juillet. Entrée : 3/4 d’arène. Org. : CT La Muleta.
Président : M.Moucadel. Raseteurs droitiers : Ameraoui, Katif, Charrade.
Gauchers : Aliaga, Bernard, Rassir, Robert, Benammar. Tourneurs : Benafitou,
Estève, Jockin, Lopez.
Trophée des As : Katif, 22 points ; Ameraoui, 18 ; Charrade, 8 ; Aliaga, 6 ;
Rassir, 5 ; Robert, 4 ; Benammar, 2.