VAUVERT : AS, 18 août, finale du Camargue Médical

Attila toujours au top, coup double pour Zekraoui

Optimus des Baumelles remporte le prix de la saison vauverdoise

La course finale de la fête de Vauvert et du Trophée Camargue Médical a connu des fortunes diverses. Avec une équipe de raseteurs remaniée suite aux derniers blessés – soit sept en piste et trois tourneurs -, et plus que de deux tourneurs après l’entracte, l’entreprise s’est avérée plus difficile en 2e partie. La première étant de bon niveau. Du coup le travail a été par moments plutôt haché même si les présents ont donné le maximum et fait vivre d’intenses phases et des pics d’émotion (Belgourari en danger avec Attila et I. Benafitou blessé par Lou Vistre). Côté cocardiers, pas des plus faciles, avec Esquirol, Attila et Pino. A la remise des prix, c’est Attila de Lautier qui l’emporte sur la finale avec Zekraoui meilleur animateur ; sur la saison, Optimus des Baumelles et encore Zekraoui.

Bessoun (Guillierme, N.614).- Bien participatif dès l’entame, les poursuites sont bien ordonnées jusqu’au ras. Monte en intensité aux ficelles où il s’adapte de belle manière à la pression. 14’30, 5 Carmen et retour.

Avec Esquirol (Saint-Pierre, N.915), les affaires se compliquent. Ses trajectoires et placement sont aléatoires, il n’inspire pas les blancs. Mais quand l’intensité monte, il se soulève aux barrières (Zekraoui, Chekade), serre Aliaga, frappe après Benafitou, Zekraoui. Montre son potentiel dans un enchaînement trépidant. Garde une ficelle. 2 Carmen et retour.

Helias (Blatière-Bessac, N.928).- Promène beaucoup mais ne rate pas une occasion de scier du bois. Enorme engagement sur I. Benafitou, Soler. Entre deux actions, bacèle les planches. Participe à une jolie série pour la 1re ficelle à 11’30. Soler y va tout seul pour un Hélias tapant droit devant (2), action sur Belgourari et rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.

Attila (Lautier, N.634).- Moment de flottement, il ne reste que 2 tourneurs à gauche, le temps de se partager et Attila, toujours véloce et placé, a serré Chekade sur une longueur. Les blancs essaient de s’entendre pour des enchaînements musclés, ça passe juste souvent. La présidence aide en primant. Quiché, Belgourari se jette sous l’estribo (sans mal), Chekade et Zekraoui à la limite. Les ficelles rentrent, 6 Carmen et retour.

Pino (Les Baumelles).- Promène et se fait chiper ses rubans mais une fois l’homme en ligne de mire, il est vite rendu. Chekade frise la correctionnelle. Pino poursuit sa chasse et les blancs ont du mal à s’organiser. Les tentatives sont plus ou moins réussies, Pino plus ou moins placé. C’est compliqué ! Serre Zekraoui, écarte Aliaga et rentre ses glands. 3 Carmen et retour.

Rigau (Saumade, N.994).- Ce magnifique biòu en impose, et se jette rageusement aux barrières. Violent après Soler, bascule après Chekade. Sa méchanceté le boufigue, pas trop raseté, il ne tient pas en place et son côté fantasque ressort. Beau coup après Zekraoui qui a levé tous les rubans, éclats après Chekade (2), rentre ses ficelles en silence pour 2 Carmen en piste.

Lou Vistre (Lagarde, N.3003, hp pour 10 mn).- Explosif aux planches (5 fois), l’étalon sait aussi se placer, anticiper et donner le coup fatal. Sur la trompette, I. Benafitou s’élance, Lou Vistre le rattrape, s’envoie, et le malmène en contre-piste lui infligeant apparemment un coup de corne. Les ficelles rentrent, 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
Texte et photo

Course du dimanche 18 août. Entrée : 1/3 d’arène. Org. : com. des festivités. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Chekade, Belgourari, Soler. Gauchers : Benammar, Aliaga, Zekraoui. Tourneurs : A. Benafitou (sort à l’entracte), Castel, Lopez.

Trophée des As : Zekraoui, 22 points ; Aliaga, 9 ; Belgourari, 8 ; Benammar, 4 ; Chekade, 4 ; I. Benafitou, 3 ;

Trophée Honneur : Soler, 8.