VACHES COCARDIERE *39e Finale du 9 septembre 2018*

Carmen ! Carmen ! Carmen !

Aux Saintes-Maries-de-la-mer, un très bonne finale du Trophée Philippe Thiers des vaches cocardières

Il est venu le temps des finales. Et comme chaque année, c’est au tour du Trophée Philippe-Thiers des Vaches Cocardières d’en ouvrir la série de fort belle manière en alignant huit vaches certes différentes, mais aux qualités indéniables. Les jeux du Trophée étant déjà fait – les compteurs étant arrêtés la veille de la finale – les huit tenues blanches à se présenter, malgré quelques légers temps morts, s’en sont donné pour le Trophée Philippe-Thiers se jouant sur la finale.

Beretta (Nicollin N.150).- Vite dans le bain et rasetée sans relâche c’est avec brio dans les enchaînements et les éclats aux planches quasiment à chaque raset qu’elle ouvre les hostilités de cette 38e finale. Sortant de l’emprise des hommes quand bon lui semble, elle effectue, bien qu’accusant un peu le coup dès la 7e un parcours dans faute récompensé par 6 Carmen plus rentrée avec une ficelle.

Saintoise (Les Baumelles N.30).- Quelle vaillance durant 8’20. Aucun refus, quelques allonges poussées jusqu’à la limite dans de nombreux déplacements.  Rentre une ficelle avec le disque entendu par prolifération.

Théresa (Blatiere-Bessac, N.448).- Même s’il lui semble ne pas avoir “la gnaque" habituelle, c’est la Cocardière de la première partie. Positionnée aux planches, ses réactions sont assez vives et finies cornes à la planche. Engagements il peut y avoir dans les passages en pression. A la 8e saute derrière Clarion. Dominatrice et crainte, elle sait se faire respecter et conserve ses ficelles. 5 Carmen plus rentrée.
Azalaïs (Ricard N.676).- Centriste, elle a l’œil sur tout et démarre en trombe dès la vision d’un blanc. In extremis se font les arrivées. Derrière Auzolle, les envolées sont endiablées (3)… Elle cède sa cocarde à Auzolle à l’ultime instant. Les honneurs, entendus 4 fois la raccompagne.

Damiselo (Chapelle, N.927).- Elle a étrenné de fort belle manière son titre de Cocardière d’Or tout nouvellement acquis. Tour à tour Auzolle, Gougeon (4) se vont sévèrement raccompagner au-dessus des planches ou au-delà (Gougeon). Pas étouffée aux ficelles, elle cherche mais trouve très peu d’adversaires et parvient à les conserver sans forcer. Des Carmen (4 ou 5) pendant ainsi qu’à son retour.

Canopée (Chapelle N.214).- Bien qu’encore bien jeune et issue des sélections de Vestric-et-Candiac, elle s’en est très bien sorti. De la vaillance, un brin de spectaculaire, elle ne demande qu’à recevoir du travail pour étaler son savoir-faire. Brille dans les séries, se lève derrière Charnelet, Sanchez, Clarion. Ficelles en place, rentre avec le disque entendu 4 fois dans 8’30 de présence (?).

Diva (Nicollin N.361).- Une belle combativité, de violentes arrivées, le tout avec rapidité, autant de qualités qui ne laissent pas indifférent et qui laissent présager de beaux lendemains. Brillante dans les séries promptement menées, anticipatrice quand il faut (Oudjit) et déterminée dans ses arrivées engagées derrière Auzolle (3), Clarion et Gougeon malmené au saut, elle confirme son parcours en sélection de Vestric-et-Candiac. Ficelles intactes, elle réintègre le toril avec le disque entendu 5 fois.

Valsière (Chaballier, N.605).- Quel pétard et quelle hargne pour la plus âgée de l’étape saintoise. La triple Cocardière d’Or a trouvé en la personne de M. Sanchez, un partenaire de choix avec qui elle brille dans des allonges collée-serrées à couper le souffle. Et ses arrivées aux planches, parlons-en. Toutes autant puissantes les unes que les autres, sa dizaine d’actions transportent le public dans un rock en roll acrobatique…. Auzolle se prête au jeu, Ayme en fait de même pour un final en feux d’artifice. Des Carmen, plein de Carmen et l’ovation la raccompagne au toril ficelles en place.

CYRIL DANIEL

Course du 9 septembre 2018
Entrée : Environ 1200 spectateurs. Organisateur : SAS Taureaux des Saintes
Présidence : Joris Alvarez
Raseteurs droitiers : Auzolle, Charnelet, Oudjit, Ayme. Raseteurs gaucher : Gougeon, Sanchez,  Ferriol,  Clarion. Tourneurs : S Fargier, M Arnel, T Dumont

PALMARES 2018

Trophée des Vaches Cocardières
sur la saison
1er prix Raseteurs, Mickael Gougeon – 2e Christophe Clarion

Cocardière d’Or 2018 : Damiselo de la Manade Chapelle ; Cocardière d’Argent 2018 : Valsière de la manade Chaballier

Trophée Philippe Thiers
sur la Finale
1er prix Raseteur, Loïc Auzolle – 2e Jean-Henri Oudjit – Meilleur animateur, Marc Sanchez

Meilleure Vache de la Finale : Azalaïs de la manade Ricard