TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE – LA PROVENCE – FFCC

S’engager pour poursuivre longtemps

Les quotidiens Midi Libre, La Provence et la FFCC ont signé la convention de partenariat à la Maison de la Région Occitanie, mercredi dernier, à Nîmes

Lionel Fassy de La Provence, Magali Saumade présidente de la Chambre d’Agriculture Gard, Jean-Marc Soulas président FFCC, Claire Charbonnel directrice générale déléguée de Midi Libre

La Région Occitanie, la Fédération française de la course camarguaise, les quotidiens régionaux Midi Libre -La Provence, la Chambre d’Agriculture du Gard étaient réunis, à Nîmes, pour, autour du Trophée Taurin, marquer leur attachement et leur soutien à la course camarguaise et à son environnement.

Chacun des intervenants avait les bonnes raisons d’être présent à la Maison de la Région, ce mercredi soir. Jean Denat, conseiller régional, pour attester de l’aide de la Région Occitanie à la filière élevage et, plus largement avec le Plan Camargue, à tout l’environnement camarguais. Magali Saumade, en tant que présidente de la Chambre d’Agriculture du Gard, rappelait « la difficulté du métier de manadier et mettait le taureau au cœur de l’histoire ». Claire Charbonnel, directrice générale déléguée du groupe Midi Libre a évoqué « les discussions positives entre les quotidiens et la FFCC qui poursuivent leur collaboration s’ouvrant à quelques nouveautés comme cette assemblée à la Maison de la Région ».

Les finales à Arles
Vauvert et Montfrin

Jean-Marc Soulas, président de la FFCC rappelait, lui, l’ancienneté du Trophée Taurin, le soutien indispensable des journaux, la ligne formatrice de la Fédé, le respect de la compétition et du spectacle : « Il y a presque 70 ans que nos sommes là, il faut continuer à prendre tous la même direction et s’adapter ». Revenait à Lionel Fassy, directeur de l’événementiel à La Provence, de dévoiler les lieux des finales 2019 : « Arles pour le Trophée des As, Vauvert pour l’Avenir et Montfrin pour l’Honneur, soit une redistribution géographique valorisant nos partenaires ». A Claire Charbonnel de conclure : « L’engagement de chacun permettra de poursuivre longtemps ».

La signature de la convention.

Et pendant que la FFCC et les quotidiens signaient la convention, les personnalités, les membres de la commission du Trophée Taurin, les chroniqueurs et invités poursuivaient la conversation autour des produits du territoire estampillés Sud de France.

Mettre le terroir à l’honneur c’est aussi une des vertus de la course camarguaise.

MARTINE ALIAGA
Texte et photo