SOUVENIR DE CHRONIQUES 2018 par VENTADOUR (4)

VAUJANY N.056 de la manade Martini

Lunel, au mois d’octobre, finale du Trophée de l’Avenir

Vaujany de la manade Martini

Vaujany sort en troisième position. Montre d’entrée son goût du combat et sa grande vaillance dans une course qui va a « mas ». Poursuit jusqu’au ras des planches. Affiche sa méchanceté en surprenant Benhammou dans une longueur angoissante où la corne arrache le pantalon du raseteur. Sans plus de mal, mais c’est passé juste. Avec un moral d’enfer, il réplique à Fouque, Ameraoui, Brunel, Castell. Assailli, sa noblesse lui permet de conserver une ficelle avec le disque et l’ovation. Récalcitrant à retourner dans sa case, il va donner beaucoup de travail aux gardians et manadiers.

Benhammou l’échappe belle.

CAMAÏ N.304 de la manade La Vidourlenque

Le Grau-du-Roi au mois de septembre.

Belle anticipation.

Devant son pélot et sa fille qui le suivent pas à pas de la contre-piste, Camaï fait ses adieux au plan graulen.

Tel que durant toute sa carrière, il se montre encore généreux, anticipateur, intelligent dans la gestion de son quart d’heure. Cadenas, Katif, Aliaga, F. Martin jouent le jeu main sur le frontal jusqu’au ras des planches pour des actions étirées. Retour au toril avec l’ovation du public. Merci Camai 

CREPUSCULE N.113 de la manade des Baumelles.

A Aimargues

Crépuscule, cocardier et finisseur.

Crépuscule sort en 5e position. Il promène les hommes en prenant les rasets au passage, cornes pointées pour les premiers attributs.

Aux ficelles, il se stabilise et met le danger sur Fouque, Clarion, Benhammou. Les charges finissent avec le poitrail aux barrières. Rapide dans ses attaques, il maîtrise sa course avec classe et rentre ses ficelles en musique et sous l’approbation du public.

MUIRON N.956 du Ternen

Mauguio, 4e au mois de mars (course aux As).

Des enfermées émotionnantes.

Muiron sort en 4e position. Après quelques tours de piste, il trouve sa place et maîtrise les débats. Oblige Aliaga à rompre avec autorité. Main au frontal, Marignan, Rassir, Katif, enchantent le public. Carmen joue. Poursuit Ciacchini, dans la longueur, la corne criminelle à l’affût. Malgré la ficelle à 1000€, rien n’y fait. Muiron gère et rentre sous l’ovation et la musique.

Textes et photos
VENTADOUR

Photo de tête : Muiron de la manade du Ternen.