SOMMIERES : As, 4 août

Le 30e Emile-Bros à Katif et Jazz

Jazz fait éclater ses préférences gauchères, ici sur Aliaga.

Ambiance trop calme pour ce Trophée Emile-Bros, d’habitude plus enthousiasmant. Là la 30e édition n’arrive pas à dérider le nombreux public. Côté taureau, deux premiers austères, deux suivants agréables dans leur classicisme, le 5e passe très vite, Jazz (6e), lui, offre son cœur aux raseteurs, au public et au jury qui le récompense. Quant au 7e, un Lautier bien dans la maille, il lui en aurait fallu plus pour qu’enfin les gradins jubilent. Katif mène la course, tout comme à la 1re journée, le Trophée Emile-Bros lui revient donc, 2e Aliaga, récompensé de son travail.

Napaca (Blatière-Bessac, N.910).- Placé, il prend son temps pour choisir ses cibles. A 3’30, après une paire de tampons, il ne lui reste qu’une unique ficelle. Ce sacré testard se bat sur quelques mètres. De près, sans tourneur ou tête planche, difficile de le faire enclencher.Mais il s’envoie par surprise et fait voler les planches (2 fois pour 2 Carmen). 12’30.

Brando (Occitane, N.938).- Baroule et se fait prendre à la traverse. Manque de pétard et de conviction même s’il pousse après Chekade, Charrade, Katif. Quelques sauts et poursuites serrées pour les 2 ficelles à Ziko. 1 Carmen et retour.

Brantôme (Nicollin, N.159).- Se livre sur un bon rythme avec franchise. Classique et volontaire pour des échanges réguliers où il appuie jusqu’au ras. 13’30 honnêtes et de bonne facture. 5 Carmen et retour.

Et un trophée de plus pour Ziko Katif, ici avec le beau Baucis.

Baucis (Saumade, N.997).- Beau cocardier, bien positionné pour des ripostes sèches. Avec Katif, F.Martin et Aliaga les trajectoires s’allongent. Droite-gauche avec application et sérieux. Dans la bourre de la 1re ficelle, Chekade prend la main. Et avec moins d’allant sur la fin, Bauccis rentre la 2e. 5 Carmen et retour.

Souchet (Ricard, N.048).- Chasse dans toute la piste, s’évade, c’est brouillon de part et d’autre. En mouvement, les hommes grattent les ficelles au passage. Saute et se distrait en contre-piste. Il s’y met, au petit trot pour fracasser après Robert, Chekade, Charrade. Et Chekade s’offre sa 3e ficelle de l’après-midi à 7’50.3 Carmen et retour.

Jazz (Hervas, N.623).- Le ton est donné sur le 1er raset d’Aliaga, tampon et bascule. Au 2e, se jette, casse les planches et catapulte Aliaga. Jazz se livre avec cœur dans les séries conclues avec éclat. Puissant après Errik (2), Aliaga. Aux ficelles, les hommes calent au grand dam du public. Jazz les ramène pour la fierté de son manadier. 4 Carmen et retour.

Bolero pique Robert.

Bolero (Lautier, N.036, hp, 12 minutes).- Gauche-droite, à fond et attaques aux planches, les cornes asti-fines cherchant le contact (Robert piqué). Pétillant et véloce, tient tout le monde en respect. Quelques salves sur la fin mais pas assez pour soulever les foules. 3 Carmen et retour. A revoir.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS MALI ET LAURENT SONZOGNI

Course du dimanche 4 août 2019. Entrée : plein.Org. CT Lou Carmen. Président : M. Moucadel. Raseteurs droitiers : Charrade, Chekade, Katif, F.Martin, Vacaresse. Gauchers : Aliaga, Robert, Errick. Tourneurs : Estève, Bensalah, Lopez, Jockin.

Trophée des As : Katif, 22 ; Chekade, 21 ; Errik, 13 ; Robert, 6 ; Aliaga, 3 ; Charrade, 2.

LES PRIX : Trophée Emile-Bros à Katif ; 2e. Aliaga. Meilleur cocardier de la finale : Jazz d’Hervas. Meilleur lot de Ligue de la semaine, manade Bon.Meilleur taureau jeune N.432 (manade Occitane). Coup de cœur à Philippe Soulier.