SOMMIERES : As, 28 juillet

Katif et Rigau
pour le Souvenir Gilles-Arnaud

Les spectateurs remplissant les arènes n’ont connu aucun temps mort pour ce Souvenir Gilles-Arnaud octroyé à Ziko Katif et Rigau de Saumade (7e). Un Ziko présent du premier au dernier cocardier menant la course tambour battant. Et si Rigau fait un final pétaradant, Vieto pour son sérieux, Vaujany et sa combativité, Pescaïre imposant sa difficulté ont aussi apporté leurs qualités dans un bon ensemble. Un ordre de sortie des taureaux différent aurait mieux servi les qualités de chacun.
Restet que le “2€ de plus pour le coq Maurice, le chant des cigales et les cloches" fait un carton auprès du public.

Riquet (Ribaud, N.605).- Bien placé, droite et gauche servies sans refus, se dégage, flotte un peu sous l’assaut et revient au toril où il se trouve bien. Classique et honnête pour 13 minutes. 2 Carmen, retour en silence.

Quintilien (Le Ternen, N.950).- Ses déplacements – habituels – font naître beaucoup de précipitation chez les blancs. Quintilien remue beaucoup avant de se chauffer à la 7e par un premier impact sur Aliaga. Série radicalement conclue sur Martin, énorme sur Chekade. 9’30. 3 Carmen et retour.

Vieto (Bon, N.020).- Beau gabarit dynamique et coopératif. Trouve les bons postes, se dégage, reste concentré, pousse sur Charrade. Envoie la corne à l’encontre des gauchers (Robert prend une pointe). Balade les hommes et imprime son rythme. M. Favier l’embarque et Vieto explose aux bois. Serre Favier, bascule après Aliaga. Se bat, s’impose et rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Vaujany (Martini, N.056).- Virevoltant, les hommes ne lui font pas de cadeau. Sa vitesse lui permet d’inquiéter Katif, Chekade, Aliaga. Placé, en tête à tête, il domine jusqu’au ras mais se fait déborder dans la bourre. Les hommes ne lui laissent aucun répit. Avec courage, il pointe encore après Chekade, serre Favier,Katif. Deux pauses lui sont accordées mais ouvert entre le derrière de l’oreille et la corne, il est décidé de le rentrer à 13’40. 7 Carmen et retour.

Hélias (Blatière-Bessac, N.928).- Brouillon, brutal et indiscipliné, Hélias démonte les planches, boulègue dans toute la piste, tape droit, fait voler les bois… 2 répliques frappées sur Chekade et Katif pour 9 minutes. 2 Carmen et silence.

Pescaïre (Rambier-Cavallini, N.988).- Attaqué bon train, il reste sur sa réserve. En revanche, quand Favier le rentre, la réponse est cinglante. Super trajectoire avec Katif. Partenaire exigeant, les invites se sont plus calculées. Aliaga et Katif toujours au charbon pour 2 actions frappées dont une avec bascule.Pescaïre souffle le chaud et le froid, au prix d’une terrible enfermée, Aliaga lève la 1re ficelle. L’autre rentre. 4 Carmen et retour.

Rigau (Saumade, hp, 10 minutes, N. 994).- Le bel animal met du temps à rentrer dans le jeu, il chasse ou il se pose, saute de biais.Mais quand il y va, ça claque haut et fort. Après Katif, F.Martin, Benammar, Favier ou Robert, les coups sont énormes pour un final pétaradant. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Course du dimanche 28 juillet. Entrée : plein. Org. : CT Lou Carmen. Président : M.Moucadel. Raseteurs droitiers : Charrade, Chekade, Katif, F.Martin. Gauchers : Aliaga, M. Favier, Robert, Benammar. Tourneurs : Cuallado, Estève, Lopez, Bensalah.

Trophée des As : Katif, 24 points ; Chekade, 16 ; M.Favier, 7 ; Charrade, 5 ; Aliaga, 4 ; Robert, 3.