SAINT-MARTIN-DE-CRAU * La course pour Joey Deslys *

Tous solidaires pour Joey

La solidarité n’est pas un vain mot.

L’émotion est palpable lorsque Joey sur son fauteuil et sa famille traversent la piste au travers d’une capelado interminable composée d’anciens raseteurs, des jeunes d’écoles taurine, de personnalités et des amis raseteurs. Sur les tee-shirt un casque de gladiateur et l’inscription “Nous sommes raseteurs" donne le ton. À mi parcours Joey aidé à se lever reçoit une standing ovation qui soulève les arènes. Il reçoit un cadre des mains du président de La FFCC tout comme David Maurel.

En prélude, deux taureaux pour les anciens raseteurs et deux pour les écoles taurines lancent les premiers Carmen.

Volontaire, Gustavo (Caillan n°303) essuie des séries de rasets pendant dix minutes sous l’emprise des blancs mail il parvient néanmoins à sauver une ficelle. 2 Carmen et retour. On tarde à attaquer Sablé (Didelot-Langlade n°167) qui n’est pas une bonne pâte. Il donne du fil à retordre, saute seul mais aussi après Moutet, Benhammou et Naïm. Il termine par un grand coup de barrière sur Moutet et rentre sa cocarde coupée en musique jouée deux fois. 2 Carmen et rentrée. Après quelques sauts, Verdon (Richebois n°361) se jette dans les séries de rasets parfois interminables avec une percussion sur Benhammou. Il termine éprouvé mais avec un petit bout de sa seconde ficelle. 2 Carmen et retour. Gaffarel (Le Brestalou n°202) pointe les cornes en avant et se donne des deux côtés sans retenue. Un petit arrêt du chrono pour se reprendre et il enferme dangereusement Brunel. Il conserve ses ficelles en musique jouée cinq fois. Guevara (Caillan n°358) ne peut dicter sa loi et perd ses rubans en une minute. Volontaire, il s’améliore au fil des rasets surtout avec les gauchers. Six minutes plaisantes. 4 Carmen et rentrée. Dangereux, Esquirou (Guillierme n°224) profile ses cornes à l’arrivée. Vif il se soulève après Fouque. Sérieux, il percute sur Brunel au terme d’un raset engagé. Avec du caractère il conserve brillamment ses ficelles. 5 Carmen et retour. Rapide, Ranchero (Caillan n ° 320) surveille et les blancs passent de justesse. Il envoie méchamment les cornes. Très sérieux pour son âge, il conserve son second gland. 4 Carmen dont rentrée.

Ne restait plus qu’à immortaliser l’instant en piste où tous les participants entouraient Joey d’affection tandis que Francois Fassi annonçait plus de onze mille euros récoltés prouvant ainsi qu’au pays de la bouvine la solidarité n’est pas un vain mot. Le tour d’honneur final faisait résonner Carmen sous le crépitement des applaudissements nourris d’un public à l’unisson

ERIC AUPHAN
Texte et photos

Course du samedi 3 novembre 2018. Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT des Alpilles. Présidence : François Fassi. En alternance, raseteurs droitiers : Benhammou, Ciacchini, El Mahboub, F. Martin, Moine, Moutet, Vic. Gaucher s: Bernard, Bouhargane, Brunel, Gaillardet, Lopez, Matéo, Naïm, Ouffe, Pinter, Zbiri, Zelphati. Tourneurs: Cuallado, J. Dumas, Dumont, Guyon, Lebrun, Patrice.