Saint-Laurent-d’Aigouze : course de solidarité

Un bel élan pour l’UNAPEI 30

Escapaïre prend le pas sur Alexis Brunel
Il suffit parfois qu’un homme se lève pour une bonne cause. Alors il entraîne avec lui sa profession, ses connaissances, ses amis… C’est ce qu’a mis en route Thierry Félix, il y a 25 ans, pour épauler l’UNAPEI 30 qui défend les intérêts des personnes handicapées et leurs familles. Et l’élan engagé alors, se poursuit chaque année. Comme en ce samedi, où tous (manadiers, raseteurs, organisateurs, ambulance, médecin, etc.) ont bénévolement offert un joli spectacle bien dans l’esprit. Et 1 475 € intégralement reversés à l’association.
L’entente entre les raseteurs qui ne se sont pas ménagés, est profitable aux cocardiers, dont les qualités ont été soulignées de multiples Carmen. Le public a été bien servi sous un beau soleil.
Après deux emboulés de Félix rasetés par l’école de Saint-Laurent-d’Aigouze, Benvengu de Rousseau attaque de belle manière en honorant tous les cites. Régulier dans ses ripostes et prenant le pas sur Brunel, 3 fois, il rentre ses ficelles. Traquet (Félix) est souvent décollé mais toujours partant pour des trajectoires soutenues, voire une paire de conclusions. Rentre une ficelle. Le jeune Cordila (La Vidourlenque) se montre bon partenaires pour des séries rythmées dans 10 minutes agréables.
Escapaïre (Saliérène) corse les débats. Décalé ou centré, il tient son monde à l’œil et les hommes se font prudents. Vite retourné, il honore droite – gauche avec vigueur. Sa vista et sa position compliquent le jeu d’autant qu’il redouble de vitesse sur les reprises surtout à gauche. Vigilant jusqu’au bout, rentre ses ficelles. Remuant, Opus (Cyr) se livre en toute franchise, notamment à Brunel pour tous les rubans. Quelques belles trajectoires avec Félix qui répète ses gammes pour la finale des As le lendemain. Drac (Nicollin) a du cœur, il brille aux trousses de Félix. Une paire de ripostes poussées au ras, des séries rythmées et une dernière action très serrée sur Miralles. Rentre une ficelle.
Arrogant finisseur sur Vincent Félix

Dès qu’il est titillé, Arrogant (Daumas) pointe à la barrière (Félix, 3 fois). Reste remuant mais se livre sur de grosses séries et s’envoie deux fois sur Brunel. Garde ses ficelles.

A la remise des prix, personnes n’est oublié par l’association qui honore et remercie la FFCC ; les ambulances Collell ; le président du comité des Fêtes, Ayoub. Meilleur taureau : Escapaïre de Saliérène ; meilleurs raseteurs, Alexis Brunel et Vincent Félix et coup de cœur pour son dévouement à Thierry Félix qui a tenu à le partager avec Cédric Miralles sous un Carmen général. Bravo à tous !
Course du samedi 20 octobre. Entrée : 200 personnes. Org. : Comité des fêtes. Président : Jacques Roumajon. Raseteurs droitiers : Miralles, Félix, Oudjit, Fouque. Gauchers : Clarion, Brunel. Tourneurs : Perez, Lebrun, Guyon.