REPRISE LE 1er JUILLET

Le président de la FFCC
annonce le début de saison

Sous un protocole sanitaire exigeant

Voilà une nouvelle qui ravira les acteurs et les spectateurs du monde de la bouvine. La saison des courses camarguaises « en pointe  (cornes nues)» débutera le 1er juillet. C’est l’annonce faite au siège de la Fédération française de la course camarguaise à Nîmes, hier matin par Nicolas Triol, entouré des vice-présidents Joël Dijon et Magalie Renaud, du président des raseteurs Thomas Dumont, du représentant des grandes arènes Bruno Pécout et celui des présidents de course Claude Chevalier.

L’occasion pour le président élu le 12 mars à deux jours du confinement pour cause d’épidémie Covid 19, de retracer le parcours de ces derniers mois où toute la filière « bouvine » a été à l’arrêt et où le comité PRA (plan de reprise d’activité) en place fin avril permettait d’échelonner les avancées. Aujourd’hui, la phase 3 du PRA est actée par le ministère des Sports et les préfets pour une reprise des courses officielles, ce mercredi 1er juillet.

Bien sûr l’ouverture des pistes sera accompagnée d’un protocole de sécurité sanitaire assurant la protection des spectateurs, des acteurs et du personnel. Priorité à la distanciation dans les entrées et sorties des arènes, sur les gradins. Personne en contrepiste ni au contact des raseteurs. Respect des consignes aux présidences, guichets, aux buvettes, WC et bien sûr au toril, pour les portiers, à l’infirmerie et aux vestiaires.

Concrètement pour cette saison particulière des courses, le comité directeur, jeudi soir a acté : la mise en suspens des compétitions (As, Honneur, Avenir, Vaches, Trident d’Or…) ; l’autorisation des compétitions locales ; la volonté partagée entre les partenaires historiques du Trophée taurin Midi Libre et La Provence, la FFCC, les organisateurs et acteurs de conserver les dates et lieux des finales annuelles pour de grandes journées de célébration. Quelques changements au règlement ont également été apportés, « Pour ne laisser personne au bord de la route, a expliqué Nicolas Triol, que ce soit les organisateurs, les manadiers, les raseteurs, le public ». D’où possibilité de programmer des courses en nocturne ; de récupérer les dates devenues vacantes (plus de 56 courses annulées en juillet), demandes à formuler à la FFCC ; d’inviter 4 manades pour 8 taureaux pour les courses de Ligue. « Compte tenu du nombre de raseteurs aux As (23 en 2019) et de l’intensité du spectacle que l’on doit au public », le nombre de raseteurs entrants dans les grandes arènes sera majoré (catégorie A, 4 entrants ; B, 3 entrants).

Voilà pour les grandes lignes de cette saison qui restera unique dans l’histoire de la course camarguaise.

Martine Aliaga
Texte et photo

Première course de la saison mercredi 1 juillet : à Aigues-Vives, Ligue des manades Occitane et Nicollin, 17h, 5€.

Licences raseteurs : les raseteurs ont jusqu’à jeudi midi pour prendre leur licence à la FFCC.