PALAVAS-LES-FLOTS : As, 5 mai

Une course sérieuse

Rasets au plus près des cornes, bétail solide et final de Timoko en fanfare.

Le vent violent et le froid mordant n’ont pas tempéré l’ardeur des raseteurs pour cette 1re journée du Trophée Albert-Dubout. Les deux ténors Cadenas et Zekraoui mènent la danse, corps dans les cornes, et se mesurent dans la récolte des attributs (respectivement 20 et 21 points) face à des cocardiers sérieux qui ont fait face. Timoko (7e, hp) honore sa réputation par ses anticipations et ses engagements aux planches. Un final où il n’a manqué que le soleil pour chauffer le public.
Zekraoui au plus près des cornes de D’Arbaud.

D’Arbaud (Saumade, N.732).- Plus ou moins fixé, le long des planches, il sélectionne mais ne laisse passer aucune faute. Pousse sur les rasets les plus engagés (Aliaga, Zekraoui, Cadenas). Se bat dans la bourre, pour laisse sa 1re ficelle à 14’30. Premier de choix. 3 Carmen et retour.

Coquet s’emporte aux trousses de Cadenas.

Coquet (Cuillé, N.706).- Droite-gauche, sans souffler, sur un rythme intense. Coquet, tire la langue (8 minutes les rubans) mais se met au diapason et peut finir cabré (Zekraoui, Aliaga). Avec un peu plus de stabilité aux ficelles, se sort de l’emprise par moments et ne laisse que la 1re. Rentre l’autre, éprouvé. 5 Carmen et retour.

Trancardel (Bon, N.641).- Ripostes vigoureuses et franches, placement et déplacements maîtrisés ce qui lui permet de faire face à la pression. Quelques finitions bien frappées pour la 1re ficelle à la 9e. Enchaîne dans la bagarre pour 14 minutes de qualité. 7 Carmen et retour.
Superbe mouvement de Chicharito et François Martin.

Chicharito (Caillan, N.909).- Repousse les premiers assauts, accélère après Cadenas avant de trouver les bons postes et surveiller. Attentif, « monte » sur les tourneurs quand les hommes tardent. Son style classique permet les belles courbes (F. Martin, Cadenas, Zekraoui). Le ton monte à la chasse aux ficelles dans 13 minutes intenses. 4 Carmen et retour.

Pourpre (blanc, N.117).- Entrepris dans le désordre, les rubans volent rapidement. Quelques minutes plus calmes lui permettent de respirer avec des rasets plus allongés. Les enchaînements s’intensifient, Pourpre pousse et succombe à 13’30 sans démériter. 3 Carmen et retour.
Pirate (Blatière-Bessac, N.935).- Sous le feu incessant, le Blatière distribue les tampons et casse les planches. Agressif et bagarreur, qu’il soit placé ou décalé, il bacèle à tout va. En fin de partie, hommes et bête calment le jeu. un dernier impact sur Zekraoui et sauve une ficelle. 4 Carmen et retour.
Bien en place, Timoko ne vient pas pour rien, l’action est grandiose sur Naïm.

Timoko (Lautier, N.025, hp, 12 minutes).- Voltige d’un poste à l’autre, anticipe et ne se fait pas prier pour s’investir aux planches. Bien en place, il ne s’envoie pas pour rien et raccompagne illico presto. Naïm, F. Martin, Félix, jouent le jeu pour de chaudes enfermées et impacts à l’arrivée. Beau final en musique. Ficelle à la maison.

MARTINE ALIAGA
Texte et photos
Bagarreur, Pirate s’envoie aux trousses de Naïm
 
Course du dimanche 5 mai 2019. Entrée : 2/3 d’arène. Org. : CT Fiesta y toro. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Cadenas (sort au cours du 6e), Félix, F. Martin, Katif. Gauchers : Aliaga, Bouhargane, Naïm, Zekraoui. Tourneurs : Kerfouche, Perez, Dunan, Estève, Lopez.
Trophée des As : Zekraoui, 21 points ; Cadenas, 20 ; Félix, F. Martin, 8 ; Naïm, 5 ; Aliaga, Katif, 4 ; Bouhargane, Benafitou, 2.
Où qu’il soit Trancardel ne rate jamais son quart d’heure. Ici avec Cadenas, un tête à tête parfait.