NIMES : la course de la finale du Trophée des As

Actions et émotions

Intense du premier au dernier taureau, cette finale se place parmi les meilleures de ces dernières années. Les cocardiers ont démontré d’énormes qualités et les raseteurs, tour à tour, se sont mis à leur disposition pour qu’éclatent les bravos. Joachim Cadenas a payé de sa personne par des rasets engagés, chaloupés, le corps au ras des cornes, des émotions à soulever les gradins. A droite Félix, François Martin, Charrade, Ciacchini, Marignan ont mis leur grain de sel, de miel parfois ; à gauche, Jérôme Martin et Aliaga ont fait monter la température. Des actions à couper le souffle, des risques pris pour des gestes tauromachiques de classe, de l’estrambord pour les plus brillants… bref, tout ce qu’aime le public. Les arènes ont vibré !

Cohiba (Fabre-Mailhan).- Fait du large dans la cohue des premiers instants, pousse après Cadenas et J. Martin. Avec expérience, il gère l’espace et choisit ses partenaires. A mi parcours, se cale à la présidence, se jette sur les rasets engagés. Sans forcer les dernières cinq minutes, rentre ses ficelles. 2 Carmen.

Redoutable Epervier dangereux à tous instants, ici sur Marignan

Epervier (Cuillé).- S’il se fait chiper ses attributs sur ses mouvements, il va vite reprendre les rênes du jeu. L’anticipation et la poursuite serrées sur Joachim Cadenas arrachent des frissons tant elle dure, le raseteur entre les cornes. Offensif, le taureau augmente sa domination sur François Martin, coince la jambe de Marignan.. De judicieux changements de terrain et cette corne qui balaie la planche à chaque arrivée au ras (Félix, J. Martin, Cadenas, Aliaga). Epuisé mais toujours dangereux rentre une ficelle. Excellent ! 7 Carmen et retour.

Trancardel (Bon).- Vite envolés les rubans, il se place et se déplace opportunément. Répond présent à Cadenas, s’engage jusqu’au poitrail sur Aliaga, Charrade, les deux Martin. A son rythme et en utilisant tout l’espace, il honore tous les cites et conclut puissamment. Avec expérience et panache rentre sa 2e ficelle. 6 Carmen et retour.

Pourpier (Saumade).- Se livre sur tout le périmètre, négligeant les gauchers pour inquiéter les droitiers. Affûte son coup de revers et met à mal les avant-bras (F. Martin, J. Martin, Cadenas), met le turbo après Charrade (3 fois) pour de grosses finitions, Cadenas raccompagné vigoureusement (2) et rentre sa 2e ficelle, à 900 euros. 4 Carmen et retour.

Cupidon, excellent et impérieux aux planches, ici sur Aliaga

Cupidon (Paulin).- Sort avec envie et pétard. Et déjà quelques éclats en 1’30 les rubans. Boulègue un peu mais reste le long des planches, pour accompagner la longue passe de Marignan finie en coup de barrière. Explose après J. Martin, coince la cheville de Cadenas, s’allonge après F. Martin. Prend le dessus avec quelques anticipations frémissantes (Aliaga) et de belles finitions (Ciacchini, Martin). La 2e ficelle à 1 500 euros reste sur les cornes. Très bonne prestation applaudie. 7 Carmen et retour.

Explosif Jupiter derrière Ciacchini

Jupiter (Laurent).- Le Biòu d’Or 2018 arrive au grand galop et déjà distribue les coups (Ciacchini, Aliaga). La grande piste lui donne des ailes et, à son habitude, il ne va pas s’arrêter une seconde. En revanche, toute invite lui convient et il s’engouffre après les hommes, pattes en avant, haut et fort. Les éclats se multiplient (Errik, Katif, Aliaga, F. Martin, Félix, Ciacchini…), planches brisées, bascule… et alors qu’il tire la langue et qu’on le pense cuit, il redouble d’un énorme coup sur Ciacchini. Tant d’implication force le respect, bravo Jupiter, bravo les blancs !

Landié (Nicollin, hp).- Lui non plus ne s’économise pas mais d’une autre manière. Froid, méchant, il rode et s’envoie avec agressivité aux fesses des raseteurs, en travers des barrières qu’il traverse, saute ou explose. Du grand spectacle et le danger en prime. Les ficelles à 1000 euros restent en sa possession. Très bon final.

Texte et photos MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Cadenas 19,5 points ; Charrade, 15 ; F. Martin 13,5 ; Ciacchini 12 ; Katif, J. Martin, 6 ; Marignan, 4 ; Erri, Ouffe, Aliaga, Félix, 3.

LES PRIX aux raseteurs : 1er Joachim Cadenas 337,5 ; 2. Jérémy Ciacchini 304 ; Ziko Katif 274 ; 4. Antoine Charrade 243,5 ; Youssef Zekraoui 231. Meilleur animateur : Vincent Félix. Coup de coeur : Benjamin Villard.

Biou d’Or : Jupiter de la manade Laurent. Meilleur cocardier de la finale : Landié de Nicollin. Prix aux bayles des deux manades.

Fiche technique : course du dimanche 21 octobre, finale du Trophée des As.  Entrée : 6000 spectateurs. Organisation : Simon Casas Prod. Président de course : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Cadenas, Katif, Charrade, Chiacchini, Félix, Marignan, F. Martin, Chekade, Villard. Gauchers : Aliaga, Errik, J. Martin, Ouffe. Tourneurs : Beaujard, Ull, Estève, Cuallado, Dunan.