NACIOUN GARDIANO : l’acampado

L’acampado à Vendargues

Les membres du bureau.

Le dimanche 17 mars 2019, la ville héraultaise de Vendargues a accueilli la 116e assemblée générale de la Nacioun Gardiano dont le Capitaine, Majoral du Félibrige, est Guy Chaptal. Ce fut l’occasion d’émettre un premier hommage à Folco de Baroncelli qui naquit il y a 150 ans, en 1869. Aussi, plus de trois cents membres et amis fidèles ont eu tôt fait de remplir la salle Armingué, où on notait la présence de Frédéric Lescot, président de l’Antique Confrérie des gardians, Naïs Lesbros, 23e Reine d’Arles, le Capoulié du Félibrige, Jacques Mouttet et Stéphanie Nicolas, Présidente de l’association “Lou Riban de Prouvènço". Il faut savoir que ce fut sous l’influence du Marquis qu’Henriette – Farfantello – Dibon, la première présidente âgée de 21 ans créa l’association dont le but est de défendre la langue et les coutumes provençales. Farfantello céda sa place à la comtesse d’Adhémar qui scella une amitié avec le Marquis qui perdure encore de nos jours. D’où la présence de Stéphanie Nicolas aux assemblées générales.

Dès la séance déclarée ouverte par le Capitaine Guy Chaptal, le Maire de Vendargues, Pierre Dudieuzère souhaita la bienvenue aux participants et marquait son intérêt pour les traditions camarguaises. Il y eut successivement la minute de silence à l’adresse de celles et ceux qui nous ont quittés au cours de l’année écoulée, la présentation des nouveaux membres et les habituels rapports moral et financier. Depuis le 17 mars dernier, c’est Daniel Guiraud (après Jean-Luc Bouis) qui s’occupe des comptes de la Nacioun ; trésorier adjoint Germain Guiraud ; Maguelone Granchi et Sandrine Rozières, secrétairesadjointes.

Après l’évocation des prochaines Fèsto vierginenco, l’assemblée laissa le dernier mot au Capoulié du Félibrige qui fit allusion au discours que le Marquis prononça le 27 mars 1919 sur le tombeau de Frédéric Mistral.

Puis les participants se dirigèrent vers la salle du gymnase pour l’apéritif et le repas qui réunissaient 261 personnes. Une nouvelle fois, Jean-Luc Bouis et son épouse, Ginette, étaient honorés et une pierre sculptée leur fut offerte. À cette occasion, Guy Chaptal présenta, non sans émotion, les membres du conseil de la Nacioun qui œuvrent sans faillir. Les dames ne furent pas oubliées : Simone, épouse de Guy Chaptal, infatigable, mais aussi leur fille Maguelone Granchi et Sandrine Rozières dont l’implication dans les traditions est connue de tous.
Folco de Baroncelli fut une dernière fois rappelé au souvenir des participants grâce à l’intervention de félibres majoraux. Des manifestations se dérouleront pendant l’année en cours dans plusieurs villes et villages, avec, en point d’orgue, la journée du 1er novembre à Aix-en-Provence. Celui qui réveilla la Camargue laisse un souvenir intact dans les esprits et tous les membres de la Nacioun Gardiano reconnaissent en lui leur affiliation.

Pèr clava la sesiho (pour clôturer la séance), l’interprétation du chant de la coupe retentissait comme un hymne fédérateur.

La Nacioun Gardiano
Texte et photos

Plus de 300 personnes à l’acampado.