LUNEL : As, 22 avril 2019

Les Saumade régalent

2e journée du Trophée Pescalune – Manu Pero : Médoc, Scipion, Pourpier en trio de tête de la Royale. Amine Chekade met du rythme alors que Enzo Bernard séduit.

Après les « rouge et vert », c’était au tour des « rouge, bleu, jaune » de se déployer dans la piste pescalune. Face au sérieux, au brio et surtout à la difficulté des pensionnaires de la Grande Abbaye, les hommes n’ont pas toujours eu la tâche facile notamment avec Médoc, Scipion et Pourpier qui par moments ont souffert d’un manque d’adversité. Un bon Trélus (1er), Caruso (3e) et Tourtoulen (5e) ont complété cette Royale qui a séduit.

Enzo Bernard séduisant face à Scipion.

Chez les hommes, alors que Chekade donne du rythme, soutenu par épisode de F. Martin, Benafitou, Katif, Zekraoui et Naïm, la véritable révélation du jour se nomme Enzo Bernard qui par son courage, son envie et son style a conquis.

Trélus (N.712).- 3’ les pompons tout en flottant avant de se caler. Sans se laisser submerger, il défend ses ficelles par de forts passages sous la pression. Enferme Zekraoui, tamponne Benafitou, Chekade (2), Zekraoui (2) et Katif. 5 Carmen.

Médoc (N.729).- Avec hargne, il cogne après Katif, Benafitou et Bouhargane, le temps des pompons (2’30). A la 5e traverse les planches derrière Naïm. Il prend sa course en main. Bernard lui sert des rasets d’école et les arrivées sont fortes en degrés ou il bascule ou percute avec force les planches (Zekraoui, Naïm). Une prestation AOC récompensée par l’ovation et le disque entendu 5 fois.

Caruso (N.717).- Débute calmement avec franchise. Au fil du temps fait le pas, poursuit jusqu’à la limite avant de changer de terrain. Bernard l’entraîne avec lui dans de longues complicités. Derrière Benafitou et Zekraoui l’arrivée est engagée et il va même jusqu’à basculer derrière Chekade. Sous l’ovation, Bernard prend la 1re ficelle. La seconde rentre. 5 Carmen.

Bon travail d’Amine Chekade, ici avec Pourpier.

Pourpier (N.514).- D’entrée placé, les hommes le contemplent. Une paire de rasets conclus cornes pointées dans 5 minutes et place aux ficelles. Peu provoqué, s’échappe. Chekade est anticipé, Benafitou sèchement raccompagné par un engagement cornes en avant aux planches. Même si Katif le prive sur la sonnerie de sa 1re ficelle, sa prestation a manqué de travail. 3 Carmen.

Tourtoulen (N.9106).- Calme, des planches il est disponible pour tout. Dans les rasets allongés – Zekraoui, Katif, Chekade 2, Benafitou – il ne lâche rien. La trajectoire est serrée et la corne est une réelle menace aux planches. 11 minutes fort plaisantes. 5 Carmen.

Yassin Naïm face à Scipion.

Scipion (N.525).- Placé au top et aux réactions imprévisibles, les hommes s’en méfient. Anticipatif, à maintes reprises, la plus intense action étant pour Benafitou qui se fait embarquer « scipionnement ». Merci Naïm pour le quite. Finisseur, il peut l’être quand il sent l’homme (Bouhargane, Zekraoui, Bernard) alors que Chekade passe de justesse sur une reprise. La dernière minute est intense pour une ficelle (conservée) balourde. Intense quart d’heure honoré de 6 Carmen plus l’ovation.

Rigau (N.994, hp).- Fantasque, il ne s’économise pas. Des sauts, des coups de butoir, font ressortir un manque d’expérience pour ce biòu à la carcasse imposante.

CYRIL
PHOTOS MALI
Photo de tête : Médoc

Un Médoc d’envergure sur Enzo Bernard qui embarque le public tout au long de l’après-midi.

Course du lundi 22 avril 2019. Entrée : 3/4 d’arènes, travettes comprises. Org. : JSPH. Présidence : J. Alvarez. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Ameraoui, Katif, F. Martin, Chekade. Gauchers : Bernard, Bouhargane, Zekraoui, Naïm. Tourneurs : Kerfouche, Ull, Lopez, Estève.

Trophée des As : Chekade 27, F. Martin, 13,5 ; Zekraoui, 12 ; Bernard, 12 ; Katif, 9 ; Naïm, 9 ; Bouhargane, 7,5.