LE GRAU-DU-ROI : As, dimanche 8 septembre

7 noirs pour 5 blancs

Tyrion, un sacré client que Zekraoui met en valeur.

1re journée du Trophée de la Mer :  2 blessures par corne et une musculaire ont décimé l’équipe. Les cocardiers ont dominé.

La première journée du Trophée de la Mer a été marquée par l’hécatombe blanche. Avec trois blessés dès Dardaillon pour ne se trouver qu’à 5 pour la suite. Et la tâche ne fut pas facile mais pas impossible puisqu’ils l’ont fait. Enfin ils ont fait ce qu’ils ont pu sous l’impulsion de Katif, Zekraoui. Malgré ce, aucun noir ne rate son rendez-vous graulen. Du sérieux, du brillant, du spectaculaire, tous les registres y ont été.

Dardaillon, redoutable à droite, machiavélique à gauche. Ici sur Benammar.

Dardaillon (Lafon, N.004). – Un premier pas piqué des vers. Cul aux planches, ses réparties sont sèches, serrées (Zekraoui, Charrade, Bouhargane) avec un coup de tête dissuasif surtout à gauche (pointes pour Aliaga et Benammar). Au fil du temps, surtout dans les cinq dernières minutes il durcit le jeu, ce qui le priva du Carmen final qu’il avait entendu 3 fois.
Aioros (Les Baumelles, N.612).- Encore un client. De calme, il n’en a que l’apparence. De son placement hors pair, c’est en faisant le pas qu’il démarre avant de prendre de la vitesse et stopper son évolution à la limite. Après Auzolle, Zekraoui (2) et Katif, c’est serré. Rentre un gland en musique entendue 5 fois.
Ourasi (Blanc, N.883).- Jamais deux sans trois. Même si c’est moins hard que les deux premiers, ça n’en demeure pas moins incisif. Rapidement, les principaux attributs partent (1’). Aux ficelles il répond franchement et énergiquement pour ramener aux planches où il menace de la corne ou bute après Katif (5), Bouhargane, Auzolle et Charrade (2). A la 13e aperçoit Bouhargane suspendu aux gradins et lui inflige une estafilade au fessier. 10 Carmen retour inclus avec ses ficelles.
Apache (Cuillé, N.954).- Irrégulier dans ses charges, et avec un travail saccadé des hommes, sa prestation souffre de constance malgré quelques bons passages. Entend 2 Carmen. Rentre un gland en silence.

Loïc Auzolle s’est régalé avec un Pirate bon partenaire.

Pirate (Blatière-Bessac, N.935). – Francas et brutal, il va se donner dans des réparties conclues brillamment aux planches après Charrade (3), Auzolle (2), Katif, Bouhargane et Zekraoui. Les hommes ne le lâchent pas et le quart d’heure est brillant même si sa fin de course est plus retenue. Rentre une ficelle en musique jouée 9 fois.
Tyrion (Lautier, N.044).- Seul au monde pendant 9 minutes. Puis Zekraoui le sollicite et fait la coupe de la cocarde, qui sur le raset d’après sera dans son crochet. Rapide, les hommes se retiennent et le laissent maître de ses glands. 2 Carmen plus retour pour une flagrante domination.
Belenos (Cuillé, N.111, hors point).- Donne du jeu en se jetant dans le raset en toute franchise pour le conclure jusqu’aux planches et s’y dresser après Katif (4), Charrade (2) et Zekraoui. Des Carmen pour lui aussi (7) rentrée prématurée sur blessure incluse.
CYRIL
PHOTOS MALI

Incisif, Ourazi menace Katif aux planches.
Antoine Charrade et Ourasi.

Course du dimanche 8 septembre. Entrée : quasi plein. Organisateur : SAS Ribera. Présidence : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Katif, F Martin (sort au 1er, blessure musculaire), Charrade, Auzolle. Gauchers : Bouhargane, Aliaga (sort au 1er), Benammar (sort au 1er), Zekraoui. Tourneurs : Esteve, Benafitou, Lopez, Khaled, Ull.
Trophée des As : Zekraoui, 16,5 ; Katif, 15 ; Charade, 13,5 ; Bouhargane, 3 ; Auzolle, 3.