LE GRAU-DU-ROI : As, 15/09, finale du Trophée de la Mer

Michelier, le jour de gloire

Le Trophée de la Mer à Zekraoui. La finale à Trancardel de Bon et Michelier. La saison à l'éclatant Pourpier

Action meurtrière de Pourpier sur Yannick Michelier.

Si Zekraoui, Katif, Naïm et Bernard mettent la main sur la finale, c’est Yannick Michelier qui emporte le public par son abnégation, sa prise de risque et son sang-froid. Son duo avec Pourpier génère l’émotion et l’admiration pour les deux protagonistes. Avec un travail parfois en dents de scie, et des cocardiers un peu décevants en ce jour – Optimus et Cupidon – ce sont le valeureux Trancardel (prix du meilleur cocardier de la finale) et l’imposant Pourpier (meilleur de la saison) qui se taillent les meilleurs moments. Une course couronnée par la fraîcheur d’un pétillant Neptune. L’avant spectacle de Patrice Blanc, gracieux, poétique et rythmé, a reçu l’approbation du nombreux public.

Parmi les nombreuses récompenses, le Trophée de la Mer revient à Zekraoui (45 points) devant Katif (39,5) et Michelier (20,5) également meilleur animateur de la finale.

Entame sobre de Carignan (Fabre-Mailhan, N.910) qui la joue tranquille face à des hommes dans l’attente. Quelques accélérations et poursuites bien menées au ras pour une ficelle qui rentre, 4 Carmen et retour.

Belliqueux, Trélus (Saumade, N.712) raccompagne fermement toutes cornes déployées à la rencontre. Zekraoui passe juste, Michelier éconduit puis anticipé, s’en sort avec sang-froid. Au bout après Bouhargane.Le cocardier a de l’expérience, met le turbo et rentre aisément ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Partenaire idéal Trancardel ne s'économise pas aux planches, ici avec Zekraoui.

Trancardel (Bon, 641).- Prend possession de la piste et s’engage fermement après Bernard, devance Bouhargane, conclut après Naïm, 3’30 les rubans. Met la machine à tampons en route pour maintes actions (Bouhargane, Zekraoui, Michelier, Katif), enchaîne, ponctue, brise. Bref du grand Trancardel. Ficelle ouverte, les 2 dernières minutes sont chaudes pour lui mais il en garde une de haute lutte, 10 Carmen et retour avec les bravos.

Optimus (Les Baumelles, N.605).- Enchaîne, pousse fort pour 4 minutes les rubans. Placé, décalé ou centré, fait courir et réfléchir les hommes.Mais il n’y met pas assez d’envie inversement à d’habitude. Ne manque pas d’embarquer Michelier, de s’impliquer avec Zekraoui, Katif mais il faut attendre 13’40 pour un de ses gros coups (Bernard) qui sont sa signature. Rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Pourpier (Saumade, N.514).- Tête haute défie les hommes. Michelier, rattrapé pleine piste, se fait bousculer et s’en sort par miracle en repoussant le taureau. Le raseteur repasse de suite sous les bravos. Pourpier étale son caractère, à l’affût, déjoue les tentatives de Michelier. Se laisse aborder dans une paire de séries, mais frappe méchamment après Naïm, puis se déploie haut pour piquer Michelier, bombarder Zekraoui et Bouhargane. Du très bon Pourpier qui garde ses rubans jusqu’à 10’30 mais malheureusement se blesse à la patte. Rentre à 12’40 avec ses ficelles, 9 Carmen, et l’ovation.

Cupidon (Paulin, N.707).- Rode un peu le long des planches et entame son duo avec Naïm à qui il réserve ses plus belles salves (5), des longueurs avec Katif, actions sur Zekraoui, Michelier, ça manque d’intensité aujourd’hui. Rentre ses ficelles 7 Carmen et retour.

Signé Neptune sur Katif.

Neptune (Rouquette, N.2001, hp).- Volontaire, spectaculaire, rapide, le taureau de Georges se livre sans jamais s’arrêter. Enchaîne avec cœur et franchise pour s’envoyer après Naïm, Bouhargane, coup sur coup, traverse après Bouhargane, énorme sur Katif. Pétillant et séduisant, l’ovation le raccompagne avec le plein de Carmen et ses ficelles.

MARTINE ALIAGA
Photos MALI (à suivre)

Course du dimanche 15 septembre. Entrée : plein.Org. : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteur droitier : Auzolle, Belgourari, Katif, Michelier. Gauchers : Bernard, Bouhargane, Naïm, Zekraoui. Tourneurs : Estève, Dunan, Kerfouche, Khaled.

Trophée des As : Zekraoui, 21 ; Katif, 15 ; Belgourari, 9 ; Naïm, 6 ; Bouhargane, 6 ; Bernard, 3.

Grande remise des prix à l’issue de la finale du Trophée de la Mer clôturant la fête du Grau-du-Roi.

Sur les 4 courses à l’Avenir de la semaine ont été distingués 1. Quesaco de Sauvan (course de samedi ; 2. Montego de Lautier (vendredi) ; 3. Jaurès de Blanc et Scampi de Saumade (lundi).

Trophée de la Mer : 1er Zekraoui, 45 points ; 2.Katif, 39,5 ; 3. Michelier, 20, 5.

Meilleur animateur de la finale : Yannick Michelier.

Coup de cœur à Beleù du Pantaï (pour sa dernière course, jeudi As)

Coup de cœur des CT du Grau-du-Roi : Papalino de Chaballier (course du 1er mai).

Meilleur cocardier de la finale : Trancardel de Bon.

Meilleur cocardier de la saison (par les CT du Grau) : Pourpier de Saumade.

DES NOUVELLES  RASSURANTES DE POURPIER

Pourpier-Michelier, le duo du jour.

Aux dernières minutes de son époustouflante prestation à la finale du Trophée de la Mer, Pourpier s'est blessé et la plaie sur son tibia a fait craindre une blessure importante.  Soigné par ses propriétaires et le vétérinaire, le cocardier ne souffre que d'une entaille qui a nécessité la pose de deux agrafes. “Ce n'est pas très grave, informent ses manadiers, et il sera présent à la finale en Arles". Une très bonne nouvelle.