LE GRAU-DU-ROI : As, 16 juin

Le Grau bonheur !

La Royale de Saumade au top et des rasets affolants

Des cocardiers beaux comme des images et pas sages du tout avec leur caractère bien trempé, leur expérience et leurs éclats. Leur dangerosité aussi ! Et des hommes qui leur servent des rasets courts à friser l’insolence, longs à arrêter le temps, engagés à sentir la corne dans les reins… A payer de leur personne. A faire frisonner les gradins, à toucher le coeur.

En ce dimanche de la Saint-Pierre, Souvenir Olivier-Arnaud, la Royale de Saumade et les raseteurs par leur prise de risque ont tutoyé le très haut niveau.

En ouverture, Patrice Blanc a conquis les spectateurs – une fois de plus – par ses tableaux chatoyants valorisant les métiers liés à la pêche et l’ambiance après-pêche.

Si Médoc, Pourpier et Scipion font monter les degrés, les autres ne laissent pas leur part, chacun faisant son apport d’électricité. Rigau concluant avec panache.

En blanc, les cadors rivalisent, Zekraoui au plus près des cornes, Cadenas dans ses rasets longs et chaloupés. Katif par son omniprésence, François Martin et la pureté de ses cites, Charrade prend des risques et Pourpier le pique (3 cm dans le haut de la cuisse selon le médecin), Aliaga toujours au charbon. L’ensemble tient le choc, honneur à eux car, vu le nombre de blessés, les valides doivent pallier aux absences.

Au final, Cadenas soulève le Souvenir Olivier-Arnaud et Magali Saumade reçoit le bouquet pour ses superbes cocardiers.

Liber.- En déplacement le long des planches, ses ripostes sont chaudes jusqu’au ras.  Fait du large quand il se sent à l’étroit, plus stable, ponctue sur Cadenas. Raseté en rythme aux ficelles, les défend 12 minutes de bonne tenue. 2 Carmen et retour.

Trélus.- A fond pour des séries trépidantes. Promène les hommes, en attendant le travail. Dans la bourre qui suit, se chauffe, conclut sur Charrade, Cadenas. Zekraoui dans le berceau, Cadenas réplique. Trélus marque le coup et laisse sa 2e ficelle à Charrade à la 11e. 3 Carmen et retour.

Médoc – Zekraoui

Médoc.- D’entrée se jette aux planches. Bagarreur ! Zekraoui au plus près se retrouve propulsé haut et fort. Coup de barrière Aliaga. Médoc choisit ses adversaires et gare à la faute. Sans se caler vraiment, maîtrise la situation. Les hommes tardent. Actions sur Katif, Zekraoui (2). Rentre ses ficelles en patron. 6 Carmen et retour.

Pourpier dans un méchant coup aux planches, blesse Charrade.

Pourpier.- Sacré taureau pour un sacré palmarès ! Pourpier saute par surprise et Dunan manque en faire les frais. Après les rubans, les raseteurs tardent à l’attaquer. Le taureau attend et n’en perd pas une faisant le pas à chaque tentative. Et le festival commence : Zekraoui bombardé, Cadenas, anticipation sur Martin, énorme engagement sur Charrade qu’il blesse. Pourpier en impose, voit tout, se livre dans une série conclue, longueur sur Cadenas, Martin. Excellent rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Caruso.- C’est le plus abordable semble-t’il mais méfi ! Comportement classique jusqu’à la 1re ficelle (8e). Mais quand Cadenas s’élance, Caruso se sent pousser les ailes, il rattrape le raseteur dans une longueur infinie, lui saute après en conclusion. Du coup, il prend du mordant, écarte Aliaga, Cadenas à nouveau pleine piste, série. Déterminé rentre sa 2e ficelle. 2 Carmen et retour.

Scipion – Cadenas

Scipion.- Honorant son palmarès long comme trois bras, Scipion est bien décidé à ne pas s’en laisser conter. Zekraoui, Cadenas pour les coups de semonce. Cul aux planches, Scipion décide de tout. Se jette sur les rasets chaloupés de Cadenas, frappe sur Aliaga anticipé le raset d’après, s’envoie sur Zekraoui. S’impose aux ficelles qu’il garde après deux superbes trajectoires sur Zekraoui. 10 Carmen et retour.

Rigau (hp).- Les garçons sont lessivés mais provoquent encore le beau Rigau qui fait feu de tous bois. S’envoie, brise, bascule dans de grandes embardées. L’idéal pour finir cette superbe Royale. Les ficelles au toril. Musique

MARTINE ALIAGA
Texte et photos

Course du dimanche 16 juin. Entrée : 2/3 d’arène. Org. : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Cadenas, Charrade (blessé sort au 4e), Chekade, F. Martin, Katif. Gauchers : Zini (blessé sort au 2e), Aliaga, Zekraoui. Tourneurs : Dunan, Estève, Khaled, Jockin, Ull.

Trophée des As : Katif, 21 points ; Cadenas, 19,5 ; Zekraoui, 13,5 ; Aliaga, 12 ; Charrade, 7,5 ; Chekade, 3.

Une avant-course animée et colorée, signée Patrice Blanc.