LE GRAU-DU-ROI : As, 15 août

Fouque et Landié tirent les salves des 140 ans

Arènes pleines, ambiance, adrénaline et émotion pour ce 15-août

La puissance de Landié aux trousses de Romain Fouque.

Déclarée indépendante en 1879, le Grau-du-Roi fêtait en ce 15 août ses 140 ans, évocation mise en scène par Patrice Blanc devant les gradins archi-pleins, en présence de la Reine d’Arles. En piste, après une première partie animée et agréable, la course monte en puissance avec Sylverado, Cupidon et Timoko pour exploser avec Landié, surpuissant et déchaîné qui empoche le Souvenir Etienne-Mourrut. En blanc, satisfecit à toute l’équipe et mention au jeune Romain Fouque récompensé du prix du meilleur animateur  devant Ilias Benafitou (2e). ET un joli coup de coeur au raseteur Vincent Félix, blessé. Le 15 août graulen a encore une fois tenu son rang.
Trélus (Saumade, N.712).- Fait face à l’avalanche par des accélérations jusqu’au ras ou plus poussées. Dans la bourrre tire son épingle du jeu en se déplaçant le long des planches plous quelques tampons. Tient la distance et rentre une ficelle. 7 Carmen et retour.
Epervier (Cuillé, N.725).- Balade les hommes utilisant tout le pourtour. Ne vient pas franchement mais ne perd pas de vue les raseteurs.  Bien placé, anticipe Aliaga, sort en beauté sur les cites et les blancs régalent main au frontal (Benafitou, Aliaga, Martin, Katif). Termine sur un peu de réserve et rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Fantasque et finisseur, Lebrau sur Zekraoui

Lebrau (Laurent, N.821).- Brouillon, mais concluant, déséquilibre Fouque qui arrive en catastrophe, se dresse sur Aliaga, Katif, Zekraoui, Marignan. D’un superbe coup de crochet, Zekraoui prend la 1re ficelle, la 2e à Fouque qui stoppe le chrono à la 9e. 4 Carmen et retour;
Sylverado (Nicollin, N.521).- Calme et efficace, bien en place, il est abordé avec précaution. Coince le pied de Martin.Toutes cornes dehors tendues vers les avant-bras, les trajectoires sont serrées. Zekraoui et Marignan avec style trouvent la mesure, longueurs avec Martin, Benafitou, Zekraoui, Fouque de justesse, beau duo avec Zekraoui. Dangereux jusqu’au ras des planches, garde ses ficelles. 8 Carmen et retour.

La grinta de Cupidon qui se jette après Aliaga.

Cupidon (Paulin, N.707).- Remuant, il donne la réplique avec entrain, sans trop se poser mais avec la grinta pour inquiéter Fouque, enchaîner et se soulever aux planches (Aliaga, Rassir, Benafitou, Marignan, et les autres). Les primes montent, la 1re ficelle tient jusqu’à 14’30, l’autre rentre. 9 Carmen et retour.
Timoko (Lautier, N.025).- Aujourd’hui plus cocardier que barricadier, le Lautier tient pied dans des trajectoires trépidantes et des séries rythmées plus quelques conclusions frappées. Les beaux rasets de – entre autres –  Benafitou, Zekraoui trouvent un Timoko partenaire. Mais quand Fouque s’élance un peu vite, le blanc et noir ne rate pas le coup et fait traverser la piste au raseteur dans le berceau de ses cornes.Ouf ! 14 minutes qui ont fait monter les degrés. 9 Carmen et retour.
Landié (Nicollin, N.002, hp).- La rage au corps et la méchanceté au bout des cornes, Landié fait réfléchir. Le tourneur Guyon s’en retrouve en haut des gradins pantalon déchiré. Les coups pleuvent (Katif, Zekraoui, Aliaga, Charrade, Marignan…), certains énormissimes (Fouque, Benafitou, Zekraoui) avec bascule, en puissance, en rafale… Et une blessure après tant de débauche d’énergie qui l’oblige à réintégrer à la 12e. Mais quel ouragan ! Le 2e gland rentre sur une déluge de Carmen.

MAITRE SYLVERADO ENFERME ILIAS BENAFITOU

Redoutablement cocardier, Sylverado prend le pas sur Ilias Benafitou

L’ENFERMÉ DU JOUR : TIMOKO ET ROMAIN FOUQUE

Une longueur pleine d’émotion quand Romain Fouque traverse la piste entre les cornes de Timoko.

MARTINE ALIAGA
Texte et photos
Course du jeudi 15 août. Entrée : archi plein. Org.: SAS Ribera.Président : J.Valentin. Raseteurs droitiers : I.Benafitou, Benhammou,Fouque, Katif, F.Martin, Charrade, Marignan. Gauchers : Aliaga, Errik, Robert, Zekraoui. Tourneurs : Estève, Guyon, Ull, Lopez, Khaled.
Trophée des As : Zekraoui, 13 points ; Marignan, 11 ; Katif, 9 ; Errik, 8 ; Rassir, 6 ; Aliaga, Charrade, 4 ; I. Benafitou, 2.

Le premier du Trophée de l’Avenir Romain Fouque récompensé pour son investissement à la grand-course du Grau-du-Roi.