LE GRAU-DU-ROI : As, 14 juillet

Royale de Nicollin : Sylverado le boss et les espoirs

Arènes pavoisées bleu, blanc, rouge ; variétés françaises et Marseillaise chantée en hors d’œuvre, voilà le décor planté et beaucoup d’espoirs dans la Royale de Nicollin. Mais, au final, la course a cumulé les malchances, Rassir se blesse au 2e (déchirure à l’épaule), Félix au 3e (crainte d’une fracture de la cheville), et Boa passe la patte au travers des planches à la 4e minute, se blesse et doit reintégrer. Deux raseteurs en moins, du coup le liant a manqué malgré le travail de Katif, Aliaga et I. Benafitou. Reste les qualités des cocardiers avec le boss Sylvérado, et les jeunes Imagié, Boa et Boumian. A l’issue, le Club taurin du vieux phare honore la Royale et Mme Nicollin et le prix du jour récompense I. Benafitou.

Homère (N.952).- Au petit trot le long des planches, donne le change, place quelques accélérations et se laisse piéger dans la bourre pour la 1re ficelle. Rentre l’autre, 2 Carmen et retour.

Mousquioun (N.001).- Trouve de suite sa place d’où il jaillit pour pousser fort après Rassir qui chute en contre-piste, enferme Aliaga. Conduit la course à sa guise, un raset et repart se placer. Reste froid mais super vigilant. Avec Félix, le duo fonctionne à merveille pour 4 rasets de classe jusqu’au ras. Toujours aussi tranquille, rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Bayard (N.973).- Généreux, il se fait sauter dessus au début. Félix en retombant en contre-piste, se blesse. Arrêt de 5 minutes. A la reprise, le rythme est bon malgré un peu de désordre. Bayard monte en cadence et ponctue aux planches (7 actions). Une bonne fin de 1/4 d’heure, rentre une ficelle avec plein de Carmen.

Sylverado (N.521).- C’est le boss ! De suite en place, attend longtemps l’attaque. Puis écarte Aliaga, Katif, pousse fort après Aliaga, Benafitou rentre les reins. Les ripostes sont sèches et menées jusqu’au ras des planches. Anticipe I. Benafitou qui insiste pour de belles trajectoires, Aliaga idem. En patron, rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Imagié (N.220).- Désinvolte comme un surdoué qui se contente du minimum, il virevolte d’un raset à l’autre, saute les barrières dans les deux sens et lâche parfois le raset. En revanche, titillé, il fracasse après Benafitou, Katif, bascule après Charrade, pour des actions frappées et une paire de séries conclues. Garde sa 1re ficelles jusqu’à la 14e. 6Carmen et retour.

Boa (N.122).- Si ses congénères manquaient un peu de punch, lui en a à revendre. Bien positionné, il s’engouffre aux trousses des blancs et s’envoie haut et fort (4 coups de barrière). Continue puissamment après Charrade, redouble sur I. Benafitou, hélas, sa patte traverse la planche et il se blesse. Rentre à la 4e minute. 5 Carmen déjà entendus.

Boumian (N.102, hp).- Fougueux, brise d’entrée après Benafitou, saute allègrement les planches, et pas vraiment attaqué, monte à l’assaut des hommes. Coup de barrière sur Katif, une série conclue, et un dernier scud, ce sera tout. 4 Carmen et retour avec ses ficelles.

MARTINE ALIAGA
Photos VENTADOUR et MALI

Course du dimanche 14 juillet. Entrée : 1/2 arène. Org. : SAS Ribera. Président : J.Valentin. Raseteurs droitiers : Katif, I. Benafitou, Félix (sort au 3e), Charrade. Gauchers : Aliaga, J. Martin, Bernard, Rassir (sort au 2e), Benammar. Tourneurs : Lopez, Estève, Perez, A. Benafitou,Jockin.

Trophée des As : Katif, 24 points ; Aliaga, 15 ; I. Benafitou, 13,5 ; Charrade, 4, 5 ; Bernard, Félix, J. Martin, Rassir, 3.