LE GRAU-DU-ROI – 14 juillet – Royale de Laurent

Aragon, Titan, Jupiter
sublimés par Joachim Cadenas

Les drapeaux bleu, blanc, rouge flottent au vent en l’honneur du 14-Juillet et de la Royale de la manade Laurent, joueuse et percutante dont Aragon etTitan font la difficulté, Galopin la pétillance et Jupiter l’honneur de la race des Marquises. Sublimés par les rasets chaloupés et engagés de Joachim Cadenas et toute l’équipe blanche au diapason, les cocardiers ont brillé et intéressé le nombreux public.

Colbert (N.031).- S’emporte d’entrée sur Zekraoui, bascule après Cadenas. Remuant, ça lui sert pour sortir de l’emprise. Cadenas redouble d’investissement et Fouque arrête le chrono à la 9e. 4 Carmen et retour.

Bolero (N.117).- Direct saute par surprise. Se place pour un enchaînement,embarqué par Cadenas, s’engage jusqu’aux planches pour 4’30 les rubans. Prend de la stabilité aux ficelles pour des séries conclues. Cadenas pour les deux ficelles. 8’30, 3 Carmen et retour.

Aragon -Cadenas

Aragon (N.761).- Le temps de l’intéresser et il frappe après Katif, anticipe Zekraoui, ponctue sur Cadenas. S’il semble parfois promener, il n’en frappe que plus fort derrière. Emotionnante longueur avec Cadenas, redouble d’ampleur après Cadenas, Naïm, traverse aux trousses de Cadenas.

S’enrage en contrepiste puis se propulse sur le beau cite de Zekraoui. Imprévisible et percutant en 13 belles minutes.

10 Carmen et retour.

Titan – Zekraoui

Titan (N.952).- Sauts aller retour, placement et déplacement flottants, l’oeilà tout, violents impacts, toute la gamme des qualités «marquisiennes» y passe. Une dizaine de méchantes salves aux planches où il cherche l’homme de la corne. Touche Cadenas, manque Bouhargane de peu, après Naïm, Zekraoui ça passe juste. Maîtrise, se fait craindre et rentre ses ficelles. 8 Carmen et retour.

Clanclan (N.133).- Se laisse chiper ses rubans facilement. Inconstant, s’il sort fort sur le cite il lâche l’affaire surtout à gauche. Cadenas a le don de l’aimanter et il monte droit aux tubes (3 fois). Les ficelles rentrent. 2 Carmen et retour.

Galopin (N.112).- Pétillant et joueur, il s’escampe de bon cœur après Bouhargane explose après Naïm. Naïm enclenche le turbo pour d’époustouflantes actions. Se disperse parfois mais ne rate aucune invite deNaïm et Cadenas lève la 2e ficelle à la 14e. 8 Carmen et retour.

Jupiter – Bouhargane

Jupiter (N.619).- Le public ne s’y trompe pas, le moment est solennel quand Jacques Valentin lit le CV du Biou dOr 2018, remplaçant exceptionnel de luxe de Marlou blessé. Raseté dans le respect qu’on doit à tout le bonheur qu’il a donné en piste, Jupiter a offert avec Joachim Cadenas, un final tout en émotion où le cocardier a encore fait don de son punch, de sa générosité et de sa brillance. Jusqu’au dernier raset sans crochet de Joachim comme un dernier merci. Carmen.

Mali

Course du mardi 14 juillet. Niveau As. Entrée: 2000 spectateurs (avec ke respect des contraintes sanitaires). Organisateur: SAS Ribera. Président: Jacques Valentin. Raseteurs droitiers: Fouque, Cadenas, Katif, I. Benafitou, Chekade. Gauchers: Aliaga, Bouhargane, Zekraoui, Naïm. Tourneurs: Toureau, Dunan, Estève, Castel