Fourques : finale Ligue Occitanie

L’avenir est entre leurs mains

Qui dit qu’il n’y a plus de taureaux ni d’hommes, que la course camarguaise se meurt ? Sûrement pas les spectateurs présents, après Eyguières la semaine dernière, ce samedi à Fourques pour la finale des Ligues Occitanie. Certes le parcours est encore long mais certaines découvertes de ce jour veulent que l’on soit optimiste. Alors que pour le biòu, c’est le N.301 de Saint-Pierre qui remporte le prix, ce sont fait remarquer les N.311 de Lautier, 372 de Ricard, 405 de Saumade et 207 de Sylvéréal. Chez les jeunes, même s’il n’y pas de véritable meneur, chacun a eu de bons passages, et c’est Alexandre Roux qui est déclaré le plus méritant.
N.207 (Sylvéréal).- Tranquillement se place et démarre en faisant le pas avant d’accélérer sur la longueur cornes pointées sur l’échange et sans lâcher prise jusqu’à la limite. Conserve une ficelle. 5 Carmen plus retour.
N.381 (Les Termes).- Sur tous les fronts, il se donne droite/gauche en venant passer plusieurs fois le mourre sur les planches. Aux ficelles (5e) se place et retient les hommes qui lui laissent la 2e. 5 Carmen plus retour.
N.310 (Fournier et Fils).- Instable il répond des deux côtés jusqu’à en perdre rapidement ses principaux attributs. Au même rythme, il défend ses ficelles en jouant d’un petit coup de tête avant de taper derrière Dunan. 4 fois la musique retour inclus.
N.372 (Ricard).- D’entrée montre son agilité à franchir les barrières ce qui refroidit les hommes qui dès la 7e, malgré son bon placement, vont s’y frotter. Derrière Roux, Lopez, Danna, la finition est puissante. Rentre son gland. 4 Carmen.
N.372 (Fabre-Mailhan).- Sans vice, les attributs partent à chaque coup de crochet. 2 minutes et il ne lui reste qu’une ficelle à défendre. Quelques secondes de répit et à la même cadence, au ralenti, il repart dans les séries où il s’épuise par manque de puissance. 4 Carmen.
N.311 (Lautier).- S’engage avec vivacité derrière les hommes. Rapide, l’écart entre le Biòu et l’homme se réduit sur les longueurs et les cornes viennent menacer à l’arrivée. 7 Carmen pour 8 minutes honorées.
N.405 (Saumade – Photo de tête avec A. Roux).- Dès le démarrage de la planche qu’il quitte rarement, ça décoiffe tant l’anticipation est fulgurante derrière Roux, Dunan, Lopez ou encore Cugniere-Tourreau. La suite est moins soutenue du fait qu’il se met au rythme de l’homme. Mais il n’a que 4 ans ! 9 minutes récompensées 4 fois.

Le Saint-Pierre se soulève après Cugnière-Tourreau

N.301 (Saint-Pierre).- Dès sa sortie, se place et attend. D’aspect froid, vient fort à l’amorce du raset. Et la suite… Cornes en avant, il enclenche le turbo, ça passe juste mais ça passe, pour terminer dans un grand boum dans les planches après Cugniere-Tourreau (4), Dunan (4), Danna, Roux, Chevalier ou Danna où il va même basculer. Des Carmen en continu (12) ainsi qu’à son retour fort applaudi.
Texte et photos
CYRIL
Course du samedi 20 octobre. Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Chin-Chei. Présidence : N. Nesti. Stagiaires droitiers : H.Dunan, R. Chevalier, L. Lopez. Gauchers : A. Roux, L Danna, J. Cugniere-Tourreau. Tourneurs : T. Mondy, Jockin