FFCC

Le Congrès fédéral prévu
à Vauvert ce dimanche
est annulé

“Toutes les conditions n’étant pas à ce jour réunies pour assurer la tenue du Congrès fédéral 2020 dans de bonnes conditions juridiques et dans la sérénité indispensable à son déroulement, la FFCC a décidé de le reporter à une date ultérieure qui vous sera communiquée. La journée du 8 mars 2020 à Vauvert est donc annulée ». Par ce communiqué bref et laconique, la Fédération française de la course camarguaise a officialisé, hier, la non tenue de son assemblée générale.

Ainsi éclate au grand jour, l’incendie qui couvait à la Fédération. Après la démission au comité directeur, des raseteurs (fin novembre 2019) en désaccord sur les nouveaux règlements et l’annonce du président Soulas, la semaine dernière, de demander au prochain comité directeur d’élire un nouveau président (mi-mars), tout est bloqué. Les raseteurs n’ont pas pris leur licence ce qui a eu pour premier dommage collatéral l’annulation de la course du dimanche 1er mars à Aimargues.

Et si la dernière réunion au siège de la Fédération, en début de semaine, a permis quelques avancées, elle n’a pu débloquer totalement la situation.

La Fédération des manadiers, quant à elle, s’est réunie en urgence, mercredi, et, par la voix de son président Florent Lupi, communique ainsi : « Depuis plusieurs mois, et dans une intensité croissante, une situation de blocage entre les raseteurs et la gouvernance fédérale perdure et s’intensifie […] Malgré les nombreuses avancées qui ont été construites pour chacune des parties, le début de saison sportive est paralysé par le retrait des raseteurs, qui ensemble, ne reprennent pas les licences sportives. Face aux déclarations du président de la FFCC annonçant publiquement son intention de démissionner de la présidence, et à son souhait manifeste d’annuler l’assemblée générale fédérale du 8 mars prochain ; au regard de l’incapacité de la gouvernance fédérale actuelle à fédérer l’ensemble des parties prenantes de la course camarguaise […] ; enfin, dans la volonté de répondre aux exigences du Ministère de Sports autant que des statuts fédéraux, le conseil d’administration de la Fédération des manadiers manifeste publiquement et fermement son souhait auprès de Jean Marc Soulas d’officialiser sa démission de la FFCC dès à présent. Unanimement, dans le cadre d’une gouvernance intérimaire, respectueuse des instances fédérales et ouverte à toutes les parties prenantes de la course camarguaise, les manadiers se mobilisent pour sortir d’une situation de blocage inadmissible, et palier à l’incapacité de la gouvernance actuelle de renouer les liens nécessaires à une coopération minimale à la vie fédérale ».

Côté vauverdois, « Nous déplorons cette situation, explique Bruno Pascal, élu, d’autant que la course de solidarité prévue le samedi après-midi est aussi reportée ».

MARTINE ALIAGA
PHOTO C. I.