FFCC : vote du 18 octobre

FFCC : les licenciés doivent absolument voter le 18 octobre

Le président Jean-Marc Soulas appelle les licenciés à se mobiliser. Il y a urgence. Il faut mettre les statuts de la FFCC en conformité avec le code du sport sous peine de se voir retirer l’agrément du Ministère. Depuis le 4 août 2014, les statuts des Fédérations sportives obligent à avoir une représentation minimale des deux sexes d’au moins 25% dans leurs instances dirigeantes (40% pour les fédérations qui délivrent plus de 25% de leurs licences à l’un des deux sexes, ce qui n’est pas le cas de la Fédération française de course camarguaise) selon l’article 63 de la loi N.214-873 modifiant l’article L.131-8 du code du sport.

« Perdre l’agrément serait catastrophique, martèle Jean-Marc Soulas, la FFCC perdrait non seulement sa force et sa crédibilité mais aussi, entre autres, la confiance et donc les financements des collectivités territoriales qui nous aident. Il faut que les licenciés comprennent l’enjeu. Il est capital qu’ils viennent voter le 18 octobre ». L’affaire est déjà bien avancée, les messieurs (que le président remercie) sont déjà sortis du comité directeur pour laisser leur place. Il faut maintenant modifier les statuts par une assemblée générale extraordinaire. Si le quorum est atteint, ce que le président appelle de tous ses vœux, une assemblée générale suivra pour coopter les noms des femmes entrantes. En cas contraire, cela repousserait au 8 novembre pour une autre réunion. « Nous avons trop tardé, reprend Jean-Marc Soulas, il y a tant à faire. Le Ministère a régulièrement réitéré sa demande et a fait preuve de beaucoup de compréhension, mais là la date butoir est fixée au 31 décembre. Il faut que la FFCC garde cet agrément pour poursuivre sa tâche, sinon… Ne serait-ce que par respect pour le travail des équipes dirigeantes précédentes qui ont porté la Fédé au ministère des Sports depuis 1975… ». Et aussi pour que les femmes aient leur place dans la Fédération, non ?

MARTINE ALIAGA

Le vote : Vendredi 18 octobre 2019, à Saint-Gilles, salle polyvalente, à partir de 18h30, assemblée générale extraordinaire et vote (le licencié devra fournir sa licence et sa carte d’identité). Procurations (avant le 14 octobre) voir sur le site ffcc.info. Si le quorum est atteint, l’assemblée générale se déroulera en suivant pour coopter à main levée les candidates( Pascale Bini, Chantal Bourelly, Ines Hugon, Véronique Mannoni, Magali Renaud, Sylvie Rousseau, Valérie Ther). En cas contraire, il faudra à nouveau se réunir le 8 novembre.