FEDERATION DES MANADIERS

Entretien avec le président Florent Lupi

Florent Lupi, petit-fils d’Albert Chapelle.

Récemment créée, la Fédération des manadiers a élu Florent Lupi à sa tête. A 33 ans, le petit-fils d’Albert Chapelle, très impliqué dans la défense de la profession, de sa culture provençale et de l’environnement, s’investit pleinement. Il présente cette toute nouvelle association.

Pourquoi une Fédération de manadiers ?

L’association est née de la volonté des éleveurs d’être cohérents, de réunir les trois associations existantes pour être plus nombreux et plus forts à défendre des dossiers et des projets importants structurant pour notre filière. Les trois associations existantes en font partie et nous donnons la possibilité aux manadiers non inscrits à l’une des associations de nous rejoindre à condition qu’ils soient inscrits au livre généalogique de la raço di biòu, à jour des prophylaxies, inscrits et la MSA et avoir une RC.

Quel en est son fonctionnement ?

Afin que les responsabilités soient équitablement réparties, à mes côtés, Françoise Peytavin (AETCC) et Berenger Aubanel (Manadiers de spectacles de tradition) siègent en tant que vice-présidents. Et nous fonctionnons en diverses commissions. Dont une pour tout ce qui est course camarguaise, spectacle et de rue et tradition. Une qui gère la filière viande, valorisation de l’AOP, suivi du dossier abattoir. Une commission juridique et administrative. Une pour le patrimoine et l’agritourisme (dossier Unesco entre autres, lire ci-dessous). Une commission sanitaire.

Quels sont vos vœux pour la saison 2019 ?

Il faut trouver le juste équilibre (raseteur, tourneur) en piste. Nous sommes toujours en discussion avec les raseteurs, au sein de la FFCC. Il faut continuer à parler et que chaque corporation s’écoute.

MARTINE ALIAGA

Fédération des manadiers : Florent Lupi, président. Françoise Peytavin et Bérenger Aubanel, vice-présidents. Trésorier François Fassi ; adjoint André-Paul Chagnoleau. Secrétaire, Patrick Laurent ; adjointe Sophie Brugeas. Membres : les manadiers Mailhan, Agu, André, Chaballier, Clavel, Lafon, Michel, Raynaud, Bon, Chazot, Labourayre, Lescot, Quet, Teyssier

Association pour l’aide à la reconnaissance du patrimoine camarguais au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO : Florent Lupi est aussi président de cette nouvelle association qui œuvre dans un projet transnational culturel et patrimonial à la reconnaissance du lien des écosystèmes et des pratiques taurines, de la culture provençale, costume, langue, felibrige.