CLUB DES ANCIENS RAZETEURS

Avec les tuniques blanches
direction La Crau

Gérard Barbeyrac entouré des anciens razeteurs et du président de la FFCC Jean-Marc Soulas

Anciens razeteurs… Peut-on dire anciens ?… Razeteurs, ils le sont toujours. Hier, ils ont affronté les taureaux et dans leurs veines coule encore l’adrénaline de ces rencontres de feu et parfois de sang. Aujourd’hui, leurs cheveux sont blancs mais leur mémoire s’allume au souvenir des capelades d’antan. Leurs yeux pétillent en évoquant les attributs levés, ils peuvent même vous dire combien de francs leur en sont tombés dans l’escarcelle. Sacrés bonshommes !

Roger Pascal reçoit la devise de la manade Chapelle des mains de Florent et Albert.

Dimanche dernier, leur club avait sonné le rassemblement. En famille, avec les amis – presque deux cents – , les tuniques blanches ont pris la direction de la manade Chapelle en pays de Crau. Là, le président Roger Pascal et ses fidèles lieutenants ont orchestré la journée festive de main de maître. En commençant par la mise à l’honneur d’un des leurs, Gérard Barbeyrac. Raseteur au palmarès éloquent, tourneur reconnu, DTN respecté à la FFCC, le Beauvoisinois a reçu un bel éloge de Jacques Roumajon et un superbe tableau-souvenir de Jean Marignan. Tandis que Florent, petit -fils d’Albert Chapelle décorait Roger Pascal et Martine Aliaga de la devise de la manade aux couleurs rouge passion, bleu Méditerranée, jaune pastis et vert espoir, telles décrites par Bébert.

Rien n’a manqué à la fête, généreux apéro, barons d’agneaux à la broche, à l’animation Régine Pascal pour les standards camarguais, Albert avec « Le Chant d’un gardian de Camargue » tandis qu’Anthony, jeune amateur de la marque, envoyait avec brio quelques airs de variété. La Coupo Santo collégiale a clôturé à la nuit tombée.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Bébert toujours motivé pour “Le chant des gardians"