CASTRIES : Vaches cocardières, lundi 5 août

Des filles pas faciles

Azalaïs explosive aux trousses de Chahboune

Séduire les filles n’est pas un long fleuve tranquille. Et pour ce 12e Trophée Michel Volle, étape du Trophée Philippe-Thiers des Vaches cocardières, les raseteurs ont été à la peine. Il faut dire que ces demoiselles ont montré des caractères bien trempés. Le rein souple, l’oeil aux aguets, la hargne, l’explosivité, un cocktail plaisant qui n’a pu être exploité. Et si Azalaïs passe en tête du podium, aux côtés du raseteur Chahboune, les sept autres ont dominé le sujet, certaines rentrant totalement habillées.

Manade Chaballier : Albizzia (1re, N.331) se montre sauteuse et joueuse. Sans refus, lorsqu’elle est attaquée, la jeune bravette rentre une ficelle. 2 Carmen et retour. Mamille (6e, N.915), vive, attentive et placée, se livre dans quelques séries dont une conclue sur Chahboune et rentre ses glands.4 Carmen et retour.

Manade Blatière-Bessac : la jeune Duchesse (3e, N.566) toute folasse, saute et court partout. Elle monte haut pour piquer le tourneur Miralles. Une paire de rasets sur la fin et rentre son 2e gland en silence. Hélena (5e, N.745), avec expérience, gère son placement et frappe l’importun qui la défie. Déchausse Vic au saut, s’envoie après Chahboune, Vic, Chig. Sérieuse rentre son 2e gland.3 Carmen et retour. Fiélouse (8e, N.954) sort en trombe et s’escampe aux planches. Méchante comme une teigne, elle surveille tout, frotte les planches avec hargne dissuadant les blancs qui ne lui toucheront pas le frontal. Toute habillée, elle reçoit les honneurs pour sa domination.

Palunette ne se laisse pas impressionner, dominatrice elle frappe sur Vic.

Manade Ricard : Palunette (2e, N.934) bascule aisément dans le pourtour repoussant les hommes hors des limites. Agressive, elle brise après Gougeon, explose sur Vic. Vive, curieuse, plus sa tenue de piste, rentre sa cocarde seulement coupée. 3 Carmen et retour. Alouette (4e, N.448) a du peps à revendre pour sauter haut après l’homme (Vic). Autoritaire, elle tient son monde à distance et s’impose sans opposition. A 5ans, chapeau. 1 Carmen et retour. Azalaïs (7e, N.676) impressionne par sa détermination, la piste se vide. Telle une tour de contrôle, elle détecte tout mouvement et vient rapidement mettre de l’ordre. Le raset de Chahboune finit en fanfare, le suivant idem, et un dernier scud sur Vic qui s’offre la cocarde. Ce sera tout. 5 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
Texet et photos

Course du lundi 5 août 2019. Entrée : 200 personnes environ. Org. : CT Le Trident. Président : N. Manchon. Raseteurs droitiers : Vic, Chig, Caizergues. Gauchers : Chahboune, Alarcon, Gougeon. Tourneurs : Castel, Miralles.