BALADE A LA MANADE NICOLLIN

En pays “Rouge et vert"

Le gardian professionnel Guillaume Granchi.

Le soleil tape fort sur les terres de la Tour D’Anglas, nous voilà partis avec Guillaume Granchi, gardian de la manade Nicollin, pour la visite du cheptel. Le 4×4 longe une bande de terre bordant l’étendue humide et verdoyante du marais. Les premiers cocardiers sont là :Homère, Sabran, Igor, Elzéard, Boris… Tranquilles chaumant sous la chaleur intense.

Imagié N.220

Plus loin apparaissent de magnifiques ternens à la musculature imposante. Ils se goinfrent ignorant presque notre présence. Avec en fond le Pont des Tourradons, voilà des 5 ans et plus, prêt pour les courses de Ligue. Hélas, comme le dit Guillaume : « La crise sanitaires ne permet pas pour l’instant de juger le bétail, nous attendons la possibilité de sortir à huis clos avec les écoles taurines et les stagiaires. Les jours à venir nous indiqueront la marche a suivre.

Sabran N.226

Un grand portail s’ouvre, nous voilà dans l’immense clos des pensionnaires ou postulants à la Royale. Imagié le beau gosse de la devise, Mousquiou, Bayard, Major, Derrick, Boa, Boumian, Gaucelm… Autant de nom qui affolent mon appareil photo.

Et Landié, me direz vous ? En ce jour, il nous la joue coquin, bien au fond du pays, à l’abri des tamaris, protégé par une roubine. Il ignore nos appels. Pour un cliché il faudra revenir. C’est ça les vedettes ! Tranquillement, il rejoint ses congénères. Laissons les profiter des grands espaces en toute sérénité.

Petit passage devant la tour et retour au mas. Encore quelques palabres dans le mazet pour commenter de vieilles photos où Ventadour occupe une grande place. On refait le monde mais il faut rentrer. Un grand merci à Guillaume pour ces instant magiques.

VENTADOUR

Texte et photos