ARAMON : Avenir, 2 septembre, Biòu d’Argent

Banyuls et Laurier brillent en finale

Un grand Mistral d’aficion souffle sur la finale du 51e Biòu d’Argent, les « mordus » sont là et les conversations avisées bourdonnent dans les gradins pour constater la fatigue des hommes, la qualité des taureaux et encourager encore et encore les raseteurs. Et si Pascal Laurier, meilleur animateur, recueille les suffrages, Romain Fouque reste sur son avance (53 points au final), les autres apportant par moments mais toutes les ficelles (sauf une) restent sur les cornes. Côté biòu, Banyuls de Plo (4e) s’impose, Argentin de Gillet (2e) marque la 1re partie, tandis que Diego de Lautier (5e) donne du fil à retordre. Final agréable avec Garros de Ricard (7e). Sur la saison, Origan de Lautier est Biòu d’Argent, sur le podium avec Romain Fouque.
Fangous (Lou Pantaï, N.129).- Se laisse prendre au vire vire pour 2’30 les premiers attributs. Généreux dans ses ripostes, il manque de tranchant en ce jour. Pourtant, il sait le faire comme le prouvent ses accélérations (2 Carmen) quand on va le chercher au plus près.
Argentin (Gillet, N.949).- Attaque vivement cornes à l’appui. Droite, gauche et se dégage. Concerné, rapide, son envie va crescendo tandis que celle des blancs vacille d’autant qu’il leur croque du terrain surtout à gauche. Au bout après Guerrero, Fouque, El Mahboub. Très bonne prestation, 4 Carmen et retour.
Rescapa (Didelot-Langlade, N.061).- Franc et généreux dans les premiers assauts. Bien campé aux ficelles, raccompagne vivement Guerrero, Fouque, Matéo Le rythme fait défaut pour qu’il en montre plus. 4 Carmen et retour.
Banyuls (Plo, N.118).- S’attelle à la tâche avec ardeur et vélocité. F. Garcia sèchement raccompagné. Calé à l’angle, attentif, serre Laurier et Guerrero dans des reprises qu’il mène tambour battant. Difficile à défier arrêté, les hommes calculent et les tourneurs se font trop présents. La présidence rappelle à l’ordre. Et ça repart. Vite rendu, Banyuls domine, conclut après Laurier, le plus présent, embarque Michelier, inquiète Matéo. A 340 € la 1re ficelle est inaccessible pour ce biòu dominateur. 6 Carmen et retour.

Romain Fouque vainqueur de la saison aramonaise et Diego de Lautier.

Diego (Lautier, N.174).- Il trouve vite les angles d’où il sort en trombe, « monte » si besoin et tient les hommes à distance. Temps mort ! Puis enchaîne à toute vitesse, écarte Fouque, Laurier s’expose, Diego aux fesses. Sans prévenir, s’envoie sur Matéo. Prend du terrain sur Laurier, Fouque. Les séries vont crescendo, et même si Diego se décale parfois, les hommes s’y mettent un peu tard pour délier les ficelles. 4 Carmen et retour.
Giono (Fournier, N.306).- Avec vivacité dans les premiers échanges, toujours près des planches d’où il se dégage à bon escient. Laurier et Fouque de près défient Giono qui expose sa vaillance dans les enchaînements. Il faut davantage le rentrer au fil des minutes mais il ne rechigne pas quand les blancs enchaînent. 2 Carmen et retour.
Garros (Ricard, N.252, hp, 15 mn).- Il ne paye pas de mine avec ses cornes bizarres et boulègue pas mal, mais affiche sa générosité dans les séries et des engagements de qualité aux planches où il ne se jette pas pour rien pour finir à l’estribo, en bascule ou aux éclats. C’est animé et agréable au final et la seule ficelle de la journée sera levée par El Mahboub. 8 Carmen et retour

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Course du lundi 2 septembre
Entrée : 2/3 d’arène. Org. : CTPR. Président : Christian Privat.
Raseteurs droitiers : Michelier, Fouque, Laurier, L. Lopez, F. Garcia. Gauchers : El Mahboub, Guerrero, Matéo. Tourneurs : Guyon, Fouque, Joseph, Dumont.

Trophée de l’Avenir : Laurier, 9 ; Fouque, 8 ; El Mahboub, 7 ; Guerrero, 4 ; Lopez, 2.

Prix : Biòu d’Argent, Origan de Lautier. Meilleur raseteur, Romain Fouque, 53 points)
Meilleurs de la finale : Banyuls de Plo et Pascal Laurier.