Amicale des chroniqueurs et photographes

Une belle soirée au Scamandre

En ce soir de fête de la musique, l’Amicale de chroniqueurs et photographes de course camarguaise remettait ses diplômes taurins au Scamandre à Gallician.

Mademoiselle Inès Hugon, présidente du CT Lou Bandot de Saint-Laurent-d’Aigouze.

Une soirée placée sous le signe de la transmission. Transmission symbolique d’une terre et de ses traditions par le choix du lieu : le centre du Scamandre, réserve naturelle protégée par le Conseil départemental du Gard et son président actuel Léopold Rosso, qui accueille désormais le siège de l’association. Et sur lequel veille, Serge Colombaud et l’équipe responsable de la quiétude et de la bonne gestion des terres, eaux et sauvages habitants. Centre accueillant de nombreux scolaires et visiteurs.

Bérenger Aubanel.

Transmission de la fe di biòu également par les noms des diplômés que les adhérents et sympathisants de l’Amicale ont choisis lors de l’assemblée générale : des fils de manadiers qui poursuivent le travail des pères, grand-père et arrière grand-père comme Bérenger Aubanel ; fille d’afeciouna qui bénévolement œuvre pour le maintien des traditions telle Inès Hugon, présidente du CT Lou Bandot de Saint-Laurent d’Aigouze ; raseteur qui par une carrière

Benjamin Villard.

accomplie s’inscrit dans le gotha des princes des arènes comme Benjamin Villard ; enfin une manade et son taureau espoir qui symbolisent le long et dur travail d’élever des cocardiers avec Eros le N.222 de la manade du Pantaï.

Transmission également de la passion irrépressible d’un photographe Christian Gellet, pilier de l’Amicale, qui nous a quittés récemment et à qui cette soirée était dédiée.

Chaque récipiendaire a trouvé les mots du cœur pour répondre au portrait dressé par l’un des Amicaliers, mais c’est Bérenger Aubanel, arrivé en trombe de Tarascon où la mémoire du Marquis de Baroncelli-Javon était honorée, qui a captivé l’assistance. Avec humilité et une pointe d’humour, Bérenger a évoqué l’ampleur de l’héritage baroncellien, qui, avec celui des Aubanel (Henri et Pierre), fait partie du quotidien à organiser et de l’histoire à transmettre, avec son frère Réginald.

Heureux moments dans la douceur d’un soir près des Iscles et des marais de Gallician.

MARTINE ALIAGA
photos NORBERT RAYNAUD, CHRISTIAN ITIER, MALI, PIERRE MADEC

Merci à Serge Colombaud pour son aide précieuse dans l’organisation de la soirée et de ses explications éclairées sur le Centre du Scamandre.