AIMARGUES : CE DIMANCHE

Hommage à Fanfonne Guillierme

31e journée dédiée à la manadière pour ouvrir la 100e année de l’élevage

En azur et or. Chaque année, depuis le décès (1989) de la plus emblématique des demoiselles camarguaises, Aimargues se pare des couleurs d’élevage de la dame de Praviel, Fanfonne Guillierme, pour recevoir tout le peuple de bouvine et les groupes de tradition.

Les amateurs ne s’en lassent pas et si la 31e édition de l’hommage rendu à cette exceptionnelle femme de bouvine reprend le programme habituel, étoffé d’une roussataïo de 100 cavales (voir programme ci-dessous), cette année prend une envergure particulière car la journée ouvre, non seulement la saison des taureaux, mais aussi l’année du centenaire de l’élevage.

1920 : la date référence

« La date référence est 1920, et l’association Grand-Guillierme où la manade sélectionne son bétail et se structure avec René Chabot comme gardian, puis mon père Jacques Espelly rejoint par son frère Armand, explique Christian Espelly, père d’Hubert, actuel pelot de la marque. En 1956, Fanfonne reprend seules les rênes de l’élevage qu’elle gère comme une grande famille recomposée plus qu’une entreprise. Avant son décès, elle passait la main à ses gardians, mon père et mon oncle.Plus tard, j’ai pris la suite, avant Hubert ». Guillierme-Espelly, familles de cœur réunies autour de l’amour de leurs biòu.

Guillierme-Espelly
des familles de cœur

Les Espelly avec femmes et enfants vénèrent Fanfonne et si on cherche un fil rouge à la longévité de la manade, Christian tilte tout de suite : « C’est l’état d’esprit de Fanfonne qui perdure, sa capacité de faire ce qu’elle avait envie de faire et d’en convaincre ceux autour. Plus ce regard exigeant, un peu sévère et inoubliable, même teinté d’un demi-sourire pour faire accepter l’affaire. Fanfonne c’est la marque, la base, l’esprit et la continuité ».

Les anciens sont partis petit à petit – Armand a résisté jusqu’en janvier dernier – mais l’esprit demeure dans le respect et la filiation. Hubert Espelly est aujourd’hui à la tête d’un élevage bien mené et héritier de 100 ans d’une histoire qui ne demande qu’à se poursuivre.

Dimanche, c’est encore la fabuleuse personnalité de Fanfonne qui sera mise à l’honneur et c’est pour elle que les manadiers, gardians, Arlésiennes, gens en costume et afeciouna prendront la direction d’Aimargues.

MARTINE ALIAGA
Texte et photos

Cent ans : de Galapian à Jaquet

Bornegre prêt pour Aimargues.

Les premiers taureaux « azur et or » à se faire remarquer sont Chin Chei et Pimpan. En 1968, Galapian offre le 1er Biòu d’Or à sa manadière, Segren réitère en 1983. Entretemps Vidourle (1975) et Lou Maï (1981) sont Biòu de l’Avenir. A signaler de multiples victoires au Trident d’Or et, plus près de nous, Raouba Vesse, Candelo (Cocarde d’Or 2006, 2007, 2008, finale des As 2007). On se souvient de Lou Pounchu, Saint-Omer, du célébrissime Gastaboï (17 ans cette année), Estepous et tant d’autres. Jusqu’à Jaquet, sacré Biòu de l’Avenir 2019. « Pour cette année du centenaire, se réjouit Christian Espelly, ça tombe bien, nombre de taureaux ont confirmé l’an passé. Nous allons sortir en complète (Avenir) et en Royale (As), plus souvent. Ces biòu à l’image de leurs prédécesseurs démontrent de l’envie, du moral, ils ne cèdent jamais ».

AU PROGRAMME

CE DIMANCHE

8 h 45, défilé. 9 h 30, messe des gardians en provençal, église Saint-Saturnin. 10 h 30, bénédiction des chevaux, place de l’hôtel de ville.

10 h 45, acampado sur le maintien des traditions, place du château.

11 h 30, 2 abrivado, manade Aubanel ; roussataïo de 100 chevaux manade Fourmaud.

12 h, apéritif dans la cour de l’école. 13 h, repas traditionnel (réservations : 04 66 73 12 99), salle Lucien-Dumas.

  • ANNULÉ 15 h, 10 €, niveau Avenir HT, dél. Eymonet. Chr. MALI. Course de Fanfonne Guillierme : ANTONIO – ESQUIROU – PELOUFRE – BOUCANIER – BORNEGRE – LOU TAI. Raseteurs annoncés : F. Ranc, Benhammou, El Mahboub, Naïm, Brunel, Marignan. Tourneurs : Moine, Joseph, Solera, Dumont. Prévente des places dans la cour de l’école de 7 h 30 à 8 h 30 et 12 h-13 h 30.